Juil 22

Tag: Caen-agglo,SocialJulie @ 10:30

Chantiers d’été et insertion . Caen habitat.

Acteur économique local mais aussi de proximité, Caen habitat, à partir de cet été, déploie des chantiers

en faveur de la jeunesse et de l’insertion.

Des chantiers de rénovation seront effectués par des jeunes femmes ou hommes – en mode « Job d’été » – au

11 rue Marchand à la Grâce-de-Dieu à Caen. Durant une période de 4 semaines consécutives entre le 27 juillet

et le 31 août, une mission professionnelle est confiée à un groupe de 4 jeunes par semaine, entre 16 et 18 ans.

Une quinzaine de jeunes est ainsi embauchée et encadrée par un éducateur technique du SAP*. Ces chantiers

d’été permettent d’appréhender le monde du travail (nettoyage, remise en bon état des murs, boiserie et

peinture) et de découvrir une facette de différents métiers. C’est un moment privilégié de rencontres,

d’échanges et pourquoi pas, pour s’ouvrir vers une nouvelle orientation ?

Plusieurs gros chantiers débuteront dans les prochaines semaines. Ces travaux sont aussi des emplois dont

certains en faveur de l’insertion professionnelle. Caen habitat favorise depuis de nombreuses années, la

pratique de clauses d’insertion dans ses marchés de travaux. Ainsi, la majeure partie – dans les quartiers

ANRU** où la clause s’impose ou hors ANRU par volonté de l’office – intègre des clauses visant à réserver au

moins 5 % des heures d’insertion à des personnes éloignées de l’emploi. Cela peut conduire à des contrats

temporaires, des CDI, des retours vers la vie active ou des formations. Les prochaines opérations concernent

des travaux de réhabilitation thermique sur les résidences Marillac et Saint-André et d’amélioration à Langevin

à la Grâce-de-Dieu, cela représente 1 300 heures d’insertion – la réhabilitation des façades et balcons à la

Guérinière, 1 250 heures – la rénovation des installations sanitaires de la Tour Molière au Chemin-Vert, 265

heures – la réfection des façades et balcons à Jules Verne au Calvaire-Saint-Pierre, 320 heures – le ravalement

de façades à Armand Marie à la Grâce-de-Dieu, aux Réservoirs au Chemin-Vert et aux Cormorans à la

Guérinière, 220 heures – la construction d’une nouvelle résidence de 36 logements à la Grâce-de-Dieu, 1 320

heures ou celle des 23 logements, avenue de la Libération à proximité du Château de Caen, 1 255 heures.

En 2014, 503 heures d’insertion ont été réalisées sur des marchés d’isolation, de peinture et d’électricité pour la

construction de 25 logements à Beaulieu à Caen. 3 personnes ont ainsi bénéficié de l’insertion sur cette

opération. Depuis 2005, ce sont 38 545 heures et 96 personnes concernées ! Hors quartiers ANRU, 3 232

heures ont été comptabilisées et effectuées par 15 personnes.

Cette insertion concerne les habitants domiciliés dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville mais

également plus globalement des personnes résidant dans l’agglomération éloignées de l’emploi. Elles

travaillent dans les domaines tels que la plomberie, l’électricité, la peinture, les cloisons, etc. Elles sont

embauchées par les entreprises, prestataires de Caen habitat, après s’être inscrites auprès d’un prescripteur

comme la Méfac***, la mission locale ou une agence d’intérim.

Ainsi, Caen habitat, au travers de nombreux dispositifs, est au coeur de la vie des quartiers caennais et

accompagne ses locataires au quotidien.

* Service d’action préventive

**Agence nationale pour la rénovation urbaine

***Maison de l’emploi et de la formation de l’agglomération caennaise.