06 Nov 2014

Future grande Normandie : êtes vous prêts à enlever le bas et le haut ?

Category: Politique locale,RégionGérard - votre Editeur @ 22:19

Les Bas-Normands associés à la réflexion autour de la future grande Normandie

A l’aube d’une réforme territoriale ambitieuse et de la fusion des deux Normandie au 1erjanvier 2016, douze réunions publiques sont organisées du 7 novembre au 17 décembre sur le territoire bas-normand. Echanger avec les Bas-Normands, les informer des avancées du projet pour la grande Normandie, connaître leurs attentes et leurs souhaits pour la Normandie réunifiée, ces réunions seront l’occasion d’une large concertation.

« La Normandie doit, bien évidemment, se faire avec les Normands. »

Soucieux de «défendre l’intérêt des Bas-Normands », Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie s’est engagé à aller à leur rencontre pour échanger sur le sujet de la réforme territoriale et la fusion de la Normandie au 1er janvier 2016 sans attendre le vote formel de la loi concernant la délimitation des Régions et le calendrier électoral (*).

Douze réunions publiques ont ainsi été mises en place par la Région Basse-Normandie du 7 novembre au 17 décembre sur l’ensemble du territoire bas-normand afin que les élus et les habitants s’emparent du sujet.

Compétences des nouvelles Régions, budget commun, équilibre des territoires et ruralité, débat autour de la future capitale normande, perspective d’un super pôle métropolitain normand … autant de thèmes qui devraient être abordés et débattus à l’occasion de ces douze réunions publiques.

« Il y a un travail d’explication à mener, pour que les uns et les autres comprennent bien la portée et les enjeux de cette fusion et puissent exprimer leur avis. La Normandie doit, bien évidemment, se faire avec les Normands. Dans ce projet de grande Normandie, la question de la proximité me semble très importante. C’est aussi pour cela que j’ai tenu à aller à la rencontre des Bas-Normands pour échanger directement avec eux » a assuré Laurent Beauvais.

Un site internet mutualisé avec la Haute-Normandie www.normandie2016.fr est également ouvert dès ce soir pour permettre à tout un chacun de contribuer au débat.

Parallèlement, les services régionaux hauts et bas-normands travaillent d’ores et déjà ensemble à l’harmonisation comptable du budget afin de permettre l’adoption, début 2016, du premier budget normand.

Par ailleurs, Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie et Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie, ont saisi dès la fin du mois de juin les deux CESER (Conseil économique, social et environnemental) de Normandie afin de travailler sur les coopérations existantes et sur les politiques communes qui pourraient faire l’objet d’un rapprochement à la fois efficient et rapide. Le résultat de ce travail est attendu pour la fin de l’année. Il fournira une base technique documentée pour nourrir les débats dès le début de l’année 2015.

« Il faut que nous examinions nos politiques régionales et que nous décidions ensemble comment les poursuivre lorsqu’elles sont déjà communes, comment les mettre en convergence quand elles sont engagées sur des modes différents, puis comment installer et

faire monter en puissance les politiques nouvelles » explique Laurent Beauvais.

Laurent Beauvais se montre optimiste quant à l’émergence d’un « projet fédérateur » pour la Normandie tout en soulignant la nécessité, compte tenu du calendrier, de poursuivre assidument le travail déjà engagé en vue de la fusion des deux Normandie.

« Je suis un Normand de la première heure. Cela fait des années qu’en tant que citoyen mais aussi, bien sûr, en tant qu’élu, je ressens cette scission comme une anomalie, un frein au développement de notre territoire. C’est donc pour moi une vraie satisfaction d’avoir l’opportunité, enfin, de mettre en œuvre cette grande Normandie. Je l’imagine encore plus dynamique, plus attractive économiquement comme culturellement et donc mieux armée pour défendre l’emploi, pour offrir aux jeunes des parcours de formation variés, pour développer nos transports publics … Mais je tiens également à ce que la qualité de vie, la solidarité et la proximité n’y perdent pas. C’est de tout cela dont j’ai envie de parler avec les Bas-Normands » a déclaré Laurent Beauvais.

(*) Deux projets de loi présentés en Conseil des ministres le 18 juin 2014 constituent les piliers de la nouvelle réforme territoriale. Le projet de loi sur la clarification des compétences des collectivités (NOTRe) est inscrit au débat parlementaire du début d’année 2015 (travail en commissions dès le mois de décembre, puis en séance en janvier au Sénat). Le projet de loi concernant la délimitation des Régions et le calendrier électoral a été adopté avec modifications en 2e lecture par le Sénat le 30 octobre 2014. Il a été ensuite déposé le 31 octobre 2014 à l’Assemblée Nationale et renvoyé àla commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République.

Pour plus d’infos :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/delimitation_regions_elections.asp

http://www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl13-635.html#timeline-10

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

Comments are closed.