Nov 06

Prison ferme et voiture confisquée pour deux jeunes de la Guérinière

Tag: Actualités Judiciaires,Faits divers,Société,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 16:05

Le 20 août dernier lors d’une patrouille dans le quartier de la Guérinière, la police s’intéresse à deux jeunes assis dans une Renault Mégane stationnée place de la Liberté. a leur arrivée, le passager referme vivement la boîte à Caen. Les policiers y découvriront un pistolet 7,65 dans un étui , la cartouche engagée. . A côté  se trouvent environ 60  grammes de résine de cannabis.

Des perquisitions sont opérées chez les deux garçons et chez le passager, environ 176 g de résine sont découverts dans la commode de la chambre de la maman. Les deux jeunes  guérinois ont été jugés hier dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate reportée pour besoin de préparer  la défense.

Le propriétaire de la Mégane achetée 15 jours plus tôt, cash en liquide, Steve Segers, 20 ans, en avait acheté une autre quelques semaines plus tôt encore . il ne travaille pas officiellement, mais déclare avoir un emploi au noir  de la part d’un employeur dont il refuse de donner les coordonnées . il travaillerait sur les toits  pour 1500 à 2200 euros par mois…..Ce qui explique ses  achats , selon lui.

L’autre prévenu, Jessy Merah, 19 ans, refuse d’accepter le terme de revendeur utilisé tant pendant l’enquête qu’à l’audience quand pourtant il reconnaît vendre  des petites doses pour dix ou 20 euros.Et affirme gagner un peu d’argent en faisant un peu de mécanique dans le quartier , au noir.Et ajoute  on n’est pas des criminels.  

Les deux prévenus dans le box, échangent beaucoup, tenant peu compte de ce qui se passe  à leur sujet.  Jessie passe son temps à osciller d’avant en arrière pendant que son collègue oscille de droite à gauche, se balançant sur ses deux jambes.

Le plus jeune fait un peu le fanfaron parce que sa famille est là. Et plus encore quand le procureur de la république Mme Denis évoque   le fait que ses parents ne semblent capables de la canaliser pour qu’il ne s’adonne pas  à l’usage de drogue. C’est à ce moment qu’il insulte vertement la chef du parquet, la couvre de propos plus qu’injurieux, pendant que sa mère, son père et une connaissance viennent à la barre exprimer  avec quelques injures et menaces à la clé,  leur désaccord avec la magistrate.

La présidente d’audience, Mme Eljmeiher, fera sortir ces trublions ainsi que le prévenu odieux avant de continuer les débats;

Finalement M. Merah est condamné à un an de prison plus 3 mois  révoqués sur une autre condamnation.

M. Segers est  quant à lui, condamné à  18 mois de prison. Les scellés sont confisqués ainsi que la voiture  de M. Segers.