23 Sep 2014

2 kgs d’héroïne saisis à Hérouville. Les trafiquants seront jugés le 24 novembre

Category: Actualités Judiciaires,Agglomération de Caen,Faits diversGérard - votre Editeur @ 10:31

Hier dans le cadre des comparutions immédiates programmées, devaient être jugées, quatre personnes impliquées dans un trafic d’héroïne qui a été démantelé la semaine dernière par les policiers caennais. A la suite d’une dénonciation, les enquêteurs de la brigade des sstups,  ont trouvé chez un couple demeurant à La Grande Delle à Hérouville, une quantité  de 2 kgs d’héroïne fraichement arrivée dans l’appartement qu’ils occupent  en compagnie de leurs trois enfants âgés de 15, 11 et 7 ans. Une marchandise trouvée chezà un dealer rouennais,  auquel il faudra bien un jour, payer les quelques 40 000 euros représentant le montant minimum de la drogue saisie.

Dans le box des prévenus trois hommes. Dans la salle l’épouse  du principal  mis en cause Anthony. un jeune homme qui venait de trouver un emploi à dives sur Mer mais qui est un dealerlocal  reconnu puisqu’ila déjà connu les geôles de la maison d’arrêt dans le cadre d’un précédent trafic. Et qui a aussi été condamné  pour des violences sur sa concubine. son dossier  fait apparaître qu’il est sorti de prison en mars 2013 et qu’il ne respecte pas son sursis mise à l’épreuve

A ses côtés, Régis,  un  caennais   de 34 ans, cuisinier,  qui affiche 6 condamnations à son casier pour des affaires de conduite sous l’emprise d’un état alcoolique. Ce dernier  a commencé à se droguer à l’âge de 17  ans et revend pour payer sa consommation personnelle.

Le troisième , Jérôme, 38 ans, demeurant à Potigny,  est sans emploi . Il touche donc le  RSA et a déjà été condamné pour conduite sous l’effet des stupéfiants.

Impliquée, également,  la concubine d’Anthony  qui touche un peu à l’héroïne. On lui reproche  la détention non autorisée de la drogue et  l’usage illicite de stupéfiants. Mais aussi de laisser se dérouler le commerce devant les enfants. Elle dit” être sous l’emprise de son concubin et père des enfants, qui est violent. Elle a peur de représailles émanant de la famille ou des amis de  son concubin, mais aussi des fournisseurs de la marchandise saisie”.

Me Lechevrel, en charge de la défense du principal mis en cause qui risque une peine d’au moins dix ans plus l’annulation de  deux ans de sursis mise à l’épreuve en cours,  demande et obtient le report du procès pour préparer la défense de cet homme  de  34 ans,originaire de Falaise.

Ces trafiquant seront donc jugés le 24 novembre. Anthony et  Jérôme sont maintenus en détention jusqu’à cette date. Les deux autres sont placés sous contrôle judiciaire.

Comments are closed.