Nov 07 2014

NOTRE PEUR DE N’ETRE / FABRICE MURGIA

Tag: Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 10:43

Mercredi 10 et jeudi 11 décembre à 19h30
à la Comédie de Caen, Théâtre d’Hérouville
Durée du spectacle : 1h20
Le spectacle est créé au Festival d’Avignon 2014.
Réservations au 02 31 46 27 29 ou à l’accueil du théâtre d’Hérouville

image

Après avoir travaillé les thèmes générationnels de la dérive sectaire (Les Enfants de Jéhovah), les lieux en déréliction et le vieillissement (Ghost Road accuelli à la Comédie de Caen la saison dernière), l’exil (Life : Reset), le jeune auteur metteur en scène belge poursuit sa recherche autour des crises, aliénations et malaises de la société contemporaine, avec son collectif de performers, vidéastes, plasticiens de la Cie Artara. Les formes d’isolement et d’ermitage le passionnent – ses pièces répondant, en filigrane, à une quête autour de sa propre solitude influencée par un trouble de l’oreille interne. Autobiographique, documentaire, son «théâtre intuitif» s’écrit sur le plateau, où le texte n’est pas «l’élément central de la dramaturgie».
La peur de ne pas affronter la réalité et l’addiction au cyber espace hanteront sa nouvelle pièce. «En s’isolant sur Internet, certains jeunes gens décident de fuir à l’intérieur d’eux-mêmes, de suicider une partie d’eux en favorisant le contact avec la machine plutôt qu’avec les êtres humains. C’est actuel, mais depuis que l’homme est homme il essaye de tirer sur la foule.» À partir des travaux de Michel Serres et l’histoire des Hikikomori japonais, en retrait du monde, ou de cet ami retranché chez lui depuis 10 ans, Murgia dresse le portrait de cette solitude pour «en tirer de la poésie». Ce voyageur sensible, «j’aime mêler mon exil à mon écriture», a parfois l’impression d’écrire la même pièce, même si la perception est toujours différente. En définitive, un nouveau prétexte pour questionner l’évasion, au monde et en soi. «Ce qui m’intéresse c’est le voyage de gens qui ne viennent pas forcément de mon monde, mais dans lequel j’y perçois ma détresse». Et le théâtre pour l’appréhender.
Fabrice Murgia a trente ans et déjà six mises en scène à son actif, menées avec sa compagnie Artara créée en 2008. C’est Le Chagrin des Ogres présenté en 2009 qui fait de ce jeune acteur passé par le Conservatoire de Liège un metteur en scène remarqué, dont le parcours s’inscrit avec originalité dans le paysage théâtral. Souvent, il propose des formes nouvelles, incluant les technologies les plus avancées, pour traiter des thèmes générationnels travaillés par un ensemble de collaborateurs complémentaires : acteurs, performeurs, plasticiens, musiciens et vidéastes. Après Life:Reset / Chronique d’une ville épuisée, il met en scène Dieu est un DJ à partir du texte de Falk Richter. En 2012, trois spectacles sont présentés, Exils qui expose ce sentiment partagé par une jeunesse d’être hors «d’une vie et d’une pensée à soi», puis Les Enfants de Jéhovah, sur l’endoctrinement sectaire, et enfin Ghost Road, sur les choix de vie «hors civilisation». À travers toutes ces propositions, on peut discerner un fil rouge qui se décline à chaque projet de façon différente : la solitude. Cette solitude sera encore présente dans Notre peur de n’être, celle de ces jeunes adultes coupés du monde qui ont choisi de vivre reclus, seuls face à leurs écrans, pour échapper à une société de plus en plus brutale…


Nov 07 2014

En novembre au Théâtre du Champ Exquis

Tag: Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 10:27

Venez découvrir nos prochains spectacles au Théâtre du Champ Exquis ! Trois occasions à ne pas manquer pour venir passer un moment convivial en famille.
Pensez à réserver au 02 31 44 08 31 ou directement à la billetterie.
A très vite !
L’équipe du Théâtre du Champ Exquis

unnamed (39)


Nov 07 2014

Les Archives du Calvados commémorent la Grande Guerre Autour du 11 novembre 2014

Tag: Département,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 10:17

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agenda culturel et pédagogique
Les Archives du Calvados participent aux commémorations du Centenaire de la
Grande Guerre. Où, quand et comment ? Rendez-vous aux Archives, dans les
médiathèques du Pays de Falaise, dans les collèges, sur le site des Archives du
Calvados et sur sa page Facebook

La Grande Collecte aux Archives du Calvados

Vendredi 14 novembre de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 16 h 30 aux Archives du Calvados

« Vos archives sont une part de l’histoire de France », partagez-les en participant à la Grande
Collecte 2014.

 
Enrichir le patrimoine

La Grande Collecte vise à rassembler des archives personnelles sur la première guerre
mondiale en vue d’enrichir les fonds d’archives de cette période et de nourrir des
projets de valorisation à l’occasion des commémorations du
Centenaire.
Si vous souhaitez apporter vos souvenirs familiaux de la
Grande Guerre (correspondance, carnets, dessins, souvenirs
écrits après la guerre, photographies…) et donner ces
archives familiales afin qu’elles soient conservées, étudiées
et valorisées par nos soins, les Archives du Calvados vous
accueilleront le vendredi 14 novembre.

image

Extrait du carnet de dessin de Robert Tassel, AD14 /73/3/3,
Grande collecte 2013 aux Archives du Calvados.

Informations pratiques :
Sur rendez-vous uniquement, auprès de Jean-François Holvas, par téléphone (02 31 47 18 50)
ou par courriel : archives@calvados.fr
Adresse : 61 rue de Lion-sur-mer à Caen

Tout savoir sur la Grande Collecte : http://www.lagrandecollecte.fr/ et
http://centenaire.org/fr/la-grande-collecte3 

« Archives hors les murs » dans une exposition temporaire conçue par
la médiathèque du Pays de Falaise

Du 28 octobre au 12 décembre 2014, médiathèques de Potigny, de Falaise et de Pont d’Ouilly

"La Grande Guerre. Histoire d’hommes et de femmes au cœur du premier conflit mondial : 1914
découvrir la guerre depuis Potigny et le Pays de Falaise".

image 
Déclinée dans trois lieux et autour de trois thématiques :
À la médiathèque de Potigny : découvrir la guerre
depuis Potigny. Présentation d’une sélection
importante de documents tirés du fonds des
Archives du calvados : affiches, coupures de presse,
documents administratifs…
À la médiathèque de Falaise : histoires de vie, les
hommes et les femmes pendant le conflit.
À la médiathèque de Pont d’Ouilly : le cheval dans
la première guerre mondiale.

Informations pratiques : entrée libre, expositions visibles aux horaires d’ouverture des
médiathèques.
http://www.mediatheque-cdcfalaise.fr

Dans les collèges, prix du Jeune historien du Calvados

Sept collèges du Calvados sont inscrits à la 2e  édition de ce concours coordonné par le service
éducatif des Archives du Calvados, en partenariat avec le Rectorat de l’académie de Caen. Le
sujet porte cette année sur l’histoire et les mémoires de la Grande Guerre dans le département
du Calvados.
L’historien Stéphane Audouin-Rouzeau, spécialiste de l’expérience combattante, a accepté de
parrainer ce prix pour lequel les élèves sont invités à produire un travail de groupe sur une ou
plusieurs thématique(s). Recherches dans les archives, sur le web, au centre de
documentation… Encadrés par des enseignants, neuf groupes d’élèves se sont lancés dans ce
travail de longue haleine. Rendez-vous au printemps 2015 pour les résultats !
Informations sur le site des Archives, à la page du service éducatif.

 
Des documents à découvrir
sur le site des Archives du Calvados et sur sa page Facebook
Les commémorations du Centenaire de la Grande Guerre ont fourni l’opportunité aux
Archives du Calvados de proposer des ressources pédagogiques en ligne pour le premier et le
second degré. Conçues par les enseignants du service éducatif, on y trouve une sélection de
documents, des propositions de pistes pédagogiques, des questionnaires et leurs corrigés.
Trois fiches pédagogiques sont actuellement disponibles :
Le 11 novembre
Commémorer l’armistice du 11 novembre
L’édification du monument aux morts
D’autres sont bien sûr à venir. N’hésitez pas à consulter régulièrement la page des Archives
qui y est consacrée
La page Facebook des Archives du Calvados complète l’offre numérique en présentant des
documents variés (documents administratifs, affiches, cartes postales, correspondances…)
issus de nos fonds. A regarder également régulièrement
:


Nov 06 2014

Gilles-Eric Séralini au brouillon de culture samedi 15 novembre à 17h

Tag: Société,Vie caennaise,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 23:00

Plaisirs cuisinés ou poisons cachés?
Gilles-Eric Séralini au brouillon de culture

 

 
 

- - - -


Image

 
 

- - - -

 

 
Depuis des décennies, les sciences s’invitent dans nos assiettes. Cet ouvrage va maintenant leur demander de se mettre à table. Les industries internationales ont systématisé l’emploi de substances chimiques, depuis leurs épandages dans les champs, en passant par l’élevage, les transformations, les conditionnements et la distribution de notre nourriture. Elles sont ainsi amenées à pénétrer notre corps en permanence. Ce processus a atteint une telle ampleur qu’il est susceptible d’orienter une partie du devenir des peuples et de la planète. Si les polluants biologiques présents dans notre alimentation n’ont quasiment plus de secret pour nous aujourd’hui – tout restaurant qui se respecte suit méticuleusement les règles d’hygiène nécessaires, très largement codifiées et contrôlées pour leurs effets connus -, les polluants chimiques présents dans pratiquement tous les aliments sont beaucoup moins traqués : métaux lourds, herbicides, insecticides, fongicides et OGM, additifs, exhausteurs de goût, détergents, plastifiants… Les autorisations de ces produits masquent à la société les savoirs sur tous les problèmes sanitaires que ces nouveaux contaminants alimentaires peuvent engendrer, dont chaque famille souffre par le développement galopant des maladies chroniques. Méconnaissance, protection malhonnête d’intérêts privés ou volonté de ne pas faire éclater de scandale, la frontière est bien gardée. En outre, on réalise depuis peu leur impact sur les goûts des aliments. Dans un pays où la gastronomie est reine, où la majorité des Français aime la bonne cuisine, la qualité des produits utilisés, elle, n’est pas à la hauteur des exigences que l’on a par ailleurs quant aux saveurs et à la créativité des recettes. Gilles-Éric Séralini, professeur et chercheur à l’université de Caen, spécialiste des OGM et des pesticides – connu pour ses expériences récentes établissant un lien avec tumeurs, maladies des reins et du foie -, et Jérôme Douzelet, chef cuisinier responsable, ont décidé d’unir leur voix pour révéler des expériences éclairantes sur la malhonnêteté de l’évaluation des produits chimiques, et aussi apporter un regard nouveau sur la richesse des saveurs originelles. Au fil d’un repas-plaisir, où des produits savoureux et naturels émoustillent nos papilles, ils nous expliquent pourquoi notre manière de produire et de consommer nos aliments conditionne un véritable choix de société. Continuer à creuser la voie industrielle, chimique, au péril de notre santé et de la contamination de notre environnement, ou chercher la voie de l’épanouissement des saveurs, des personnes, tout en préservant la vie sous toutes ses formes ?

 

 

 
Gilles-Eric Séralini signera son dernier livre (co-écrit avec Jérome Douzelet)
le samedi 15 novembre à partir de 17h

 

 

 
Plaisirs cuisinés ou poisons cachés

 

 

 
Dialogue entre un chef et un scientifique
Editions Actes Sud


Nov 06 2014

BDP du Calvados – Carte Blanche – David Fauquemberg le 14 novembre à Creully

Tag: Département,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 22:57

unnamed (37)

David Fauquemberg invite Seyhmus Dagtekin

Accompagné de Fadhel Messaoudi, joueur de Oud

 

Vendredi 14 novembre à 20h30 à la médiathèque de Creully

 

Lectures de Seyhmus Dagtekin

Dédicaces avec la librairie Le Marque Page (Caen)

 

 

La bibliothèque départementale du Calvados donne carte blanche à un auteur qui a toute liberté pour inviter 4 auteurs de son choix pendant l’année dans 5 communes du réseau de la BDP. Chaque soirée, ponctuée par des lectures d’extraits, est l’occasion d’un dialogue sur les livres, l’acte d’écrire, les styles, le parcours des écrivains etc…

 

« Héritier d’Artaud autant que de Rûmi, le poète Seyhmus Dagtekin prouve par l’exemple que la littérature est le plus sûr moyen de tendre des ponts. Né dans un village kurde au sud-est de la Turquie, il s’exile en France à 20 ans pour étudier le cinéma. Mais les mots le prennent, cette langue nouvelle à laquelle il donnera un autre souffle : le sien. Neuf recueils viendront, dont Juste un pont, sans feu (Le Castor astral, 2007), couronné du Prix Mallarmé. Son premier roman, A la source, la nuit (Robert Laffont, 2004) a reçu la mention spéciale du Prix des Cinq Continents de la Francophonie. »                            David Fauquemberg

 

Fadhel Messaoudi s’initie très tôt au chant et à la percussion, puis se tourne vers le luth. Ayant accès aux archives de la musique classique arabe, il découvre des trésors auxquels il se consacre et à travers ses concerts, les fait découvrir au public. Il se produit sur de nombreuses scènes en France, Théâtre de la Ville, Institut du Monde arabe…

 

Biographie de David Fauquemberg

 

Né en 1973, David Fauquemberg vit dans le Cotentin. Romancier, auteur de récits et de reportages pour les revues XXI, Géo et Long Cours, il est également traducteur – Nadine Gordimer, James Meek, Willy Vlautin, Tony Curtis…

 

Deux années en Australie lui inspireront son premier roman, Nullarbor (Hoëbeke, 2007), errance tragique dans le grand Ouest australien, pour lequel il obtient le Prix Nicolas Bouvier au festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo. Son second roman,Mal Tiempo (Fayard, 2009), dont l’intrigue se déroule dans le milieu de la boxe à Cuba, a reçu le Prix Millepages, le Prix des Hebdos en Région et le Prix de la Ville de Caen.Manuel El Negro, son troisième roman, fruit d’une immersion de plusieurs années dans le monde des gitans flamencos d’Andalousie, est paru en septembre 2013 aux éditions Fayard.

image

 


Prochaine date        Vendredi 12 décembre 2014 – Alexis Salatko à Orbec

Renseignements      Médiathèques dOrival – 02 31 08 16 35bibliocreully@gmail.com

 

Tout le programme de la carte blanche 2014 sur le site de la BDP

 

 


Nov 06 2014

Caen Exposition Gilgogué chez Cadres et Passions

image


Nov 05 2014

Projection de "Lore" suivie d’une rencontre en partenariat avec le Mémorial de Caen

Tag: Vie caennaise,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 23:24

Jeudi 6 novembre à 20h

unnamed (35)

En partenariat avec le Mémorial de Caen dans le cadre de "Mémoriales", le Café des images vous propose de découvrir le film

unnamed (36)

Lore
de Cate Shortland
2013 / GB., Australie, All. / 1h48 / VO. s-t/fr.
Avec Saskia Rosendahl, Kai Malina, Ursina Lardi, Hans-Jochen Wagner

Allemagne, printemps 1945, le Troisième Reich est tombé. Cinq enfants livrés à eux-mêmes doivent traverser l’Allemagne en ruine pour retrouver leur grand-mère. Leurs parents, un dignitaire nazi et son épouse dévouée au Führer ont été arrêtés et faits prisonniers par les Alliés. Lore, 15 ans, est l’aînée de la fratrie et va devoir guider ses petits frères et soeurs de la Bavière à la mer du Nord. Au cours de ce voyage initiatique à travers une Allemagne dévastée, Lore prendra peu à peu conscience de l’ampleur des atrocités commises par le régime nazi. La jeune fille sera aussi confrontée à la rhétorique haineuse dans laquelle elle a été élevée, notamment lorsque son chemin croisera l’un de ceux qu’on lui a toujours appris à détester : Thomas, jeune juif rescapé d’un camp de concentration.

La projection sera suivie d’une intervention de Ralph Keysers, docteur en études germaniques et maître de conférences honoraire à l’Université de Pau. Il a écrit de nombreux ouvrages sur l’endoctrinement de la jeunesse allemande sous le Troisième Reich (disponibles aux éditions L’Harmattan).

Tarifs habituels.

Cette projection-débat est organisée dans le cadre des "Mémoriales", le rendez-vous annuel sur l’actualité de la Seconde Guerre mondiale qui se tiendra du 5 au 9 novembre 2014.

Plus d’informations sur www.memorial-caen.fr.


Nov 05 2014

Goum Project au Bistrot du Palais

Tag: Vie caennaise,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 23:07

image

Superbe soirée Soul en perspective!!!
Pour la 1ère fois au Bistrot, Goum Music Project.
Soul, Groove et rythmiques funky au programme, cool ça!!
Samy Hamond: Chant
Pierre Lamy: Guitare
Francis Gambini: clavier
Virgile Lechevalier: Bass
Paul Heroux: Batterie

vendredi 7 novembre

à 21:00


Nov 05 2014

Tous en cuisine : J – 10 !

C’est dans dix jours maintenant que Caen Event présentera sa dernière production : le tout nouveau salon «Tous en cuisine, le festival de la gastronomie» au Parc des Expositions de Caen !

Une bonne occasion pour s’exercer à mijoter des bons petits plats avant les fêtes de Noël !

Au programme :

-         cours de cuisine pour petits et grands,

-         réalisations de recettes par des grands chefs,

-         concours culinaires accessibles aux amateurs,

-         dégustations de produits du terroir, traditionnels ou innovants.

A découvrir aussi, tous les produits nécessaires à vos préparations culinaires grâce à nos exposants :

-         les producteurs et artisans du terroir normand,

-         les producteurs et artisans des terroirs de France et d’ailleurs,

-         les vignerons,

-         les entreprises agroalimentaires avec leurs produits de tradition,

-         l’épicerie fine, les arts de la table.

Tous en cuisine c’est aussi un grand concours de cuisine sur Normandie TV dont les demi-finales et la finale auront lieu les samedi 15 & dimanche 16 novembre en présence notamment du chef étoilé Stéphane Carbone.


Nov 05 2014

La BDP reçoit Eric Fottorino

Tag: Département,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 22:44

La bibliothèque départementale du Calvados reçoit, vendredi 28 novembre prochain, Eric Fottorino, journaliste et ancien directeur du groupe Le Monde, à l’occasion de la présentation de son nouvel hebdomadaire « Le 1 ».

 

Eric Fottorino

Vendredi 28 novembre 2014 à 20 h 30

Archives départementales du Calvados, 61 rue de Lion sur mer à Caen


« Page précédentePage suivante »