18 Avr 2014

Caen : La fermeture du collège Lemière officiellement actée

Category: Education,Politique locale,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 17:01

Sonia de la Provôté, premier maire adjoint de la ville de Caen et vice présidente du conseil général, l’annonce officiellement sur son  compte facebook. La fermeture définitive du collège Lemière à Caen a été entérinée par les conseillers généraux du département.

Elle explique :

“Session du conseil général. Moment solennel. Conformément à mes convictions et mon engagement , je vote contre la fermeture du collège Lemière … Moment particulier, même triste et grave…

Fermeture du collège actée! Profondément triste…. Une page de la ville se tourne… Fin abrupte d’une longue histoire caennaise.”

Cette décision beaucoup la redoutaient. Elle a été confirmée et réexpliquée par ce communiqué du président du conseil général, Jean Léonce Dupont :

Aux termes de l’article 81 de la loi n° 2004-809 du 13 août 2004, relative aux libertés et
responsabilités locales, codifié à l’article L. 213-1 du code de l’éducation, le Conseil général arrête, après
avis du Conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN), en tenant compte de critères d’équilibre
démographique, économique et social, la localisation des établissements, leur capacité d’accueil, leur
secteur de recrutement et le mode d’hébergement des élèves.
Par ailleurs, la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école
a complété l’article L. 213-1 par les dispositions suivantes : « lorsque cela favorise la mixité sociale, un
même secteur de recrutement peut être partagé par plusieurs collèges publics situés à l’intérieur d’un
même périmètre de transports urbains ».
Dans ce cadre, je vous propose d’examiner aujourd’hui la situation des collèges Henri Brunet, René Lemière et Marcel Pagnol à Caen.
Eléments de contexte :
En 2011, le département du Calvados comptait 63 collèges publics, mais ces établissements
présentaient une évolution contrastée de leurs effectifs en fonction de leur localisation. Après une baisse
continue jusqu’en 2004/2005, on constatait toutefois une stabilisation globale des effectifs à 27 000 élèves
environ.
Face à ces évolutions, le conseil général du Calvados a souhaité réaliser une étude prospective à 5 et
10 ans à Caen et dans les secteurs proches de l’agglomération caennaise, intégrant les facteurs liés à
l’urbanisation, l’aspect des dérogations et la question des transports. Le périmètre d’étude a porté sur des
secteurs regroupant 25 collèges publics et 6 collèges privés.
L’étude menée par le cabinet Inexia a confirmé les tendances observées depuis plusieurs années :
– des évolutions démographiques contrastées sur le territoire, largement à l’avantage des communes périphériques,
conduisant à une inadéquation globale entre l’offre capacitaire et les besoins réels des sec –
teurs que les collèges couvrent,
– la plupart des collèges en situation de surcapacité se situe à Caen ou près de Caen,
– des collèges sont en situation de sous-capacité au sud et au sud-ouest de l’agglomération caennaise.
Ainsi, l’étude a mis l’accent sur la baisse continue des effectifs à Caen depuis 1999 à 2011 : moins 1
600 élèves dans le public et moins 900 dans le privé. Malgré les nombreuses dérogations accordées, il
restait en 2012 plus de 1 300 places disponibles dans les collèges de la ville. Cette situation devrait perdurer
à l’horizon 2020, bien que l’étude ait intégré la projection la plus favorable en matière de démographie,
établie à partir de différentes données, INSEE et SCOT.
CG/DGA JCT/2014/04–2
D:/CG14/LOGO_ROSE.jpg D:/CG14/bandeau_rose.jpg D:/CG14/bandeau_rose.jpg D:/CG14/bandeau_rose.jpg
A l’issue de cette étude, le cabinet Inexia a proposé 3 scénarios :
 scénario 1 : la fermeture de 3 collèges à Caen, Albert Jacquard, René Lemière et Marcel Pagnol,
 scénario 2 : la fermeture de 2 collèges à Caen, Albert Jacquard et René Lemière,
 scénario 3 : la fermeture de 3 collèges : 2 à Caen et un à Hérouville Saint-Clair ou Colombelles.
Le conseil général du Calvados a privilégié le scénario 2 proposant la fermeture de 2 collèges à Caen.
La fermeture du collège Albert Jacquard est effective depuis la rentrée 2013-2014 ; le nombre de
places restant disponibles est de l’ordre de 987 places dans les établissements caennais, sur la base des
effectifs de la rentrée 2013 (source académique).
S’agissant du collège René Lemière, le conseil général avait mandaté en 2012 le cabinet d’études Ecola
afin de déterminer le coût de mise aux normes et de restructuration de l’établissement.
Il en est ressorti que le programme de travaux s’établissait à 7,8 M€ auxquels s’ajoutaient 500 000
euros liés au phasage et aux difficultés du chantier, sachant que le résultat obtenu ne permettait pas de
répondre complètement au référentiel de construction des collèges établi en concertation avec les services
académiques. De même, il ne permettait pas de mettre en adéquation les capacités d’accueil des collèges
avec les évolutions démographiques de la ville de Caen.
En conséquence, dans le cadre de la fermeture du collège René Lemière, il est proposé de rattacher le
secteur de Louvigny au collège Marcel Pagnol à Caen et les élèves du secteur des écoles primaires Lemière
et Guéhenno au collège Henri Brunet à Caen.
Ce schéma paraît être le plus à même de répondre au nécessaire rééquilibrage des effectifs et de
l’offre pédagogique à Caen, et se justifie au regard de l’investissement consenti sur le collège Pagnol (6, 5
M€).
De même, la Direction académique des services de l’éducation nationale (DASEN) a mis en place lors
de la dernière rentrée une offre pédagogique étoffée : option bilangue anglais/chinois ; section théâtre ;
section gymnastique ; l’offre sportive devant être complétée à la rentrée prochaine.
Il convient de préciser que la sectorisation du collège Marcel Pagnol concerne actuellement le
quartier de la Grâce de Dieu et la commune de Fleury-sur-Orne, qui connaît une dynamique de
développement importante au niveau économique et démographique, tout comme la partie sud de
l’agglomération caennaise.
Le collège Henri Brunet a, quant à lui, une capacité d’accueil suffisante (460 élèves) sachant qu’il a fait
récemment l’objet de travaux importants (2010/2011) pour un montant de 2,168 M€ portant sur :
 la construction d’un bâtiment de 780 m2 sur trois niveaux comprenant la salle des professeurs, l’infirmerie,
les salles de sciences, la salle de musique et la salle d’arts plastiques, ainsi que la mise en
place d’un ascenseur ;
 la restructuration partielle du bâtiment principal et réfection des sanitaires ;
 la pose de carrelage et de faïence dans les circulations.
Une enveloppe complémentaire de 150 000 € a été affectée lors de la commission permanente du 13
décembre 2013 afin d’augmenter la capacité d’accueil de deux salles de cours situées aux 1er et 2e étages, et
d’aménager des sanitaires filles pour la rentrée 2014. Par ailleurs, un foyer des élèves sera livré aux
vacances de la Toussaint 2014.
CG/DGA JCT/2014/04–2
D:/CG14/LOGO_ROSE.jpg D:/CG14/bandeau_rose.jpg D:/CG14/bandeau_rose.jpg D:/CG14/bandeau_rose.jpg
Procédure de consultation :
Le conseil d’administration du collège René Lemière a été consulté dans le cadre de la procédure le 25
juin 2013, et a émis un avis défavorable.
Les maires de Caen, Fleury-sur-Orne et Louvigny ont également été saisis du projet de modification de
secteur scolaire.
Par courrier du 25 octobre 2013, le maire de Louvigny a indiqué que le conseil municipal s’était
prononcé contre le rattachement de la commune de Louvigny au collège Pagnol de Caen.
Par courrier du 6 novembre 2013, le maire de Caen a fait savoir que le conseil municipal n’était pas
favorable à la fermeture du collège Lemière à Caen.
Le maire de Fleury-sur-Orne, dont la commune est rattachée au collège Pagnol, a fait connaître sa
satisfaction quant au projet mené en direction de cet établissement tant au niveau de l’offre pédagogique
que des travaux.
Enfin, le 12 novembre 2013, le Conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) a été consulté
pour avis, sur la fermeture du collège Lemière à Caen et l’évolution de la sectorisation des collèges Henri
Brunet et Marcel Pagnol à Caen.
Le résultat du vote est le suivant :
Fermeture du collège Lemière :
Pour : 2
Contre : 14
Abstentions : 2
Modification de la sectorisation des collèges Brunet et Pagnol à Caen :
Pour : 4
Contre : 11
Abstention : 0
Ne prend pas part au vote : 3
Au cours de la même réunion, un additif de 8,8 M€ au plan pluriannuel d’investissement dans les
collèges a été présenté pour la période 2012-2014 et a fait l’objet d’un vote favorable à l’unanimité. Y figure
notamment l’opération de restructuration du collège Pagnol pour laquelle une enveloppe de 6,5 M€ a été
votée le 4 février 2013.

En conclusion de ce rapport et conformément au Code de l’éducation, je vous demande donc de bien vouloir vous prononcer sur :
– la fermeture du collège René Lemière à Caen, à l’issue de l’année scolaire 2013/2014, et vous demande de m’autoriser à saisir le Préfet de la Région Basse-Normandie, Préfet du Calvados, dans le cadre de cette procédure,
– la nouvelle sectorisation des collèges Henri Brunet et Marcel Pagnol à Caen, à compter de l’annéescolaire 2014/2015, telle qu’elle figure en annexe au présent rapport.

image
Jean-Léonce DUPONt

La décision a été prise par 25 bulletins pour la fermeture et 20 contre.

Le collège Lemière de Caen devrait donc officiellement fermer à la fin juin. A la rentrée 2014-2015, les élèves seront dirigés vers,  soit le collège Henri Brunet, soit le collège Marcel Pagnol.


16 Avr 2014

Olympiades des sciences de l’ingénieur à l’ENSICAEN

Category: Education,Société,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 9:58

image

Jeudi 17 avril 2014, la finale académique des Olympiades des sciences de l’ingénieur 2014, se tiendra dans les locaux de l’ENSICAEN.

Ce concours est proposé dans toutes les académies de France. Il est destiné aux lycéens des classes de première et de terminale des séries S et STI2D des lycées d’enseignement général et technologique.

L’objectif est de promouvoir les Sciences de l’Ingénieur chez les jeunes, développer l’esprit d’innovation et pourquoi pas créer des vocations d’ingénieurs et de techniciens.

Les élèves organisés en équipes de deux à cinq lycéens sont encadrés par un ou deux enseignants. Les projets réalisés par les équipes doivent intégrer des travaux expérimentaux pluri technologiques dans le domaine des Sciences de l’Ingénieur. Les projets devront être innovants dans des domaines aussi variés que la robotique, le sport, le développement durable etc…

Les deux équipes finalistes sur l’académie, participeront à la finale nationale, qui se déroulera en région parisienne le 21 mai 2014 chez Microsoft, partenaire premium de cette manifestation.

Les critères d’évaluation qui seront retenus pour la finale nationale seront les suivants : maîtrise du sujet, réalisation pratique d’expérience, qualité des solutions technologiques expérimentales, modélisation, formulation d’hypothèses, capacité d’innovation, esprit d’initiative et esprit critique, démarche de projet et travail collaboratif, qualité de la présentation et dynamisme des participants.

C’est un projet d’équipe, une expérience enrichissante pour ces lycéens, qui permet d’appréhender les sciences par la pratique et l’imagination : place à l’originalité des projets qui seront présentés !

>>> Finale jeudi 17 avril

8h30/16h30 à l’ENSICAEN – Campus 2


13 Avr 2014

Actions menées pour le Parcours Découverte des Métiers et des Formations.

Category: Education,SociétéGérard - votre Editeur @ 16:51

Le Centre d’Aide à la Décision – C.A.D., de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Région Basse-Normandie, fait la promotion de l’artisanat, de la diversité des métiers et informe les collégiens sur les parcours de formation et les perspectives d’emploi.

Dans le cadre de cette mission, Isabelle Ozanne, responsable du C.A.D., fera une intervention devant 4 classes de 4eme

le jeudi 17 avril de 10h à 12h et de 13h à 15h

dans le collège Val de Souleuvre,

rue Georges Brassens, 14350 Le Bény-Bocage (02 31 66 11 77)

Cette séquence interactive d’information s’intègre dans une offre globale faite aux collèges afin de répondre aux exigences du Parcours Découverte des Métiers et des Formations.

imageimageimage


01 Avr 2014

Finale de la 3ème édition du Concours « C Génial Collège » à l’ENSICAEN

Category: Département,Education,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 23:26

Mercredi 9 avril 2014, la finale académique de la 3e édition du concours « C Génial College » se tiendra dans les locaux de l’ENSICAEN. Sept collèges de la région vont concourir pour présenter les projets scientifiques menés avec leurs enseignants pendant l’année et tenter de décrocher une place pour la finale Nationale.

 

Ce concours,   organisé dans le cadre du dispositif ministériel « Sciences à l’école » en partenariat  avec la fondation C.Génial et le rectorat de Caen, récompense des projets scientifiques et techniques interdisciplinaires menés dans des collèges.

 

L’objectif est d’avoir une approche ludique et accessible des sciences et du monde de la recherche, en entreprise et dans les laboratoires, pour susciter l’intérêt des jeunes dans ce domaine et en particulier des filles, moins nombreuses à choisir ces filières d’avenir.

Les collégiens travaillent sur un projet thématique depuis la rentrée 2013. Encadrés par leurs enseignants ils découvrent et expérimentent en réel. Ils bénéficient, en parallèle, d’une découverte du monde de la recherche et de l’entreprise. Les projets mis en œuvre sont en effet réalisés en partenariat avec des entreprises ou des laboratoires, qui viennent en appui du projet par un soutien matériel ou logiciel, partage d’informations, appui méthodologique etc.

 

Cette année les sept collèges participants on choisi de travailler sur les thématiques suivantes :

§ "Astronomie" pour le Collège Pasteur de Caen.

§ "Repenser le sous-marin" pour le Collège Saint Paul de Cherbourg.

§ "Création d’un jardin biologique et artistique avec suivi de la biodiversité" pour le Collège des Sources d’Aures de Caumont l’Eventé.

§ "La voiture électrique pour tous" pour le Collège Jean de la Varende de Creully.

§ "Mini-éolienne – Phase 3" pour le Collège Gabriel de Montgomery de Ducey.

§ "Sciences et sécurité routière" pour le Collège Charles Léandre de La Ferrière aux Etangs.

§ "Arcad-bot : Comment réaliser des robots capables d’interagir avec l’Homme et de communiquer entre eux? " pour le Collège Gambetta de Carentan.

L’équipe lauréate de la finale académique représentera l’académie lors de la finale Nationale qui se tiendra au palais de la découverte à Paris le samedi 24 mai 2014. Au cours de la finale nationale, se retrouveront les 30 collèges et les 10 lycées sélectionnés sur toute la France. 

 

En 2013, le collège de Creully avait remporté la finale avec son projet "incubateur à oeufs" et en 2012, c’était le collège de Ducey avec le projet "mini-éolienne- phase1".

>>> Finale mercredi 9 avril

14h/17h à l’ENSICAEN – Campus 2

 

 

 

 

 


28 Mar 2014

Le Groupe FIM ouvre une nouvelle formation Bachelor avec une spécialisation Banque assurance pour la rentrée 2014/2015

Category: Education,RégionGérard - votre Editeur @ 11:11

image

image

image


19 Mar 2014

Le réseau NEGOVENTIS et le Groupe FIM

Category: Education,Région,SociétéGérard - votre Editeur @ 9:33

image

Partout en France à travers 90 CCI,
NEGOVENTIS propose des formations
dans les métiers commerciaux
tout au long de la vie, pour tous les publics

NEGOVENTIS
La formation tout au long de la vie, partout en France
Lancé en janvier 2010, NEGOVENTIS propose huit cycles de formation à travers 90 Chambres de Commerce
et d’Industrie du territoire métropolitain et d’Outre-Mer. Spécialisés en métiers du commerce, de la vente
et de l’hôtellerie-restauration, ils s’adressent à tout public (adultes et jeunes), quel que soit le niveau de formation
initiale.
• Les acteurs
NEGOVENTIS réunit 90 Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), le réseau est animé par CCI France.

image

Des formations tout public
Le réseau NEGOVENTIS forme 4 700 personnes par an :
– 1 900 jeunes (apprentis, étudiants),
– 2 800 adultes (demandeurs d’emploi, formation continue, congé individuel de formation, contrats de
professionnalisation).
NEGOVENTIS propose des formations adaptées au marché, quel que soit l’âge et le niveau initial
des apprenants. Les formations du réseau s’adressent aux salariés, aux demandeurs d’emploi, aux étudiants,
aux apprentis.
En phase avec le contexte actuel d’évolution du marché, elles préparent à des niveaux Bac, Bac +2 et Bac +3
et s’inscrivent dans le nouveau schéma de la formation initiale (Licence, Master, Doctorat).
• Des métiers du commerce, de la vente
et de l’hôtellerie-restauration
Les huit cycles de formation sont répartis en trois filières métiers :
– les métiers du commerce et de la vente (développeurs commerciaux, gestionnaires commerciaux en magasin),
– les métiers du commerce international,
– les métiers de l’hôtellerie-restauration (gestionnaires d’hôtel, restaurant et établissement touristique).
Créé avec les professionnels, par les CCI, chaque cycle a pour vocation de favoriser une insertion professionnelle
rapide sur le marché du travail.

De niveau Bac à niveau Bac + 3, le réseau NEGOVENTIS propose une large palette de formations métiers partout
en France.
Les 8 cycles de formation proposés sont enregistrés au Répertoire National des Certifications Professionnelles
(RNCP) après examen de la Commission Nationale des Certifications Professionnelles (CNCP).
C’est le Ministre en charge de l’emploi et de la formation professionnelle qui décide, sur proposition d’un avis
de la CNCP, de leur enregistrement au répertoire.
Le diplôme reconnu par l’Etat atteste d’une qualification, c’est-à-dire des capacités à réaliser des activités professionnelles
dans le cadre de plusieurs situations de travail à des degrés de responsabilité définis au moyen d’un
référentiel.
Au total, avec les 90 CCI du réseau, NEGOVENTIS propose 230 offres de formation à travers l’ensemble du territoire
métropolitain et d’Outre-Mer.
8 formations = 8 métiers
Les métiers du commerce et de la vente :
– Vendeur conseil en unité commerciale : Niveau IV (Bac)
– Gestionnaire d’unité commerciale, option généraliste ou spécialisée : Niveau III (Bac + 2)
– Attaché commercial : Niveau III (Bac + 2)
– Responsable de développement commercial / Responsable comptes-clés : Niveau II (Bac + 3)
– Responsable manager de la distribution : Niveau II (Bac + 3)
– Responsable en commerce international : Niveau II (Bac + 3 / 4)
Les métiers de l’hôtellerie-restauration :
– Assistant manager Tourisme-Hôtellerie-Restauration : Niveau III (Bac + 2)
– Responsable d’un centre de profit Tourisme – Hôtellerie- Restauration : Bac + 3

230 formations réparties sur le territoire métropolitain et d’outre-mer.
Près de 4 700 personnes formées chaque année partout en France*.
75%des demandeurs d’emploi qui suivent une formation NEGOVENTIS
retrouvent un emploi dans les six mois consécutifs à leur sortie.

image

image


18 Mar 2014

Portes Ouvertes Groupe FIM

Category: Education,RégionGérard - votre Editeur @ 10:47

Un petit rappel..

Nos Portes Ouvertes au Groupe FIM c’est Samedi

22 mars de 10h à 17h non stop et dans nos 4 centres: Agneaux ,Cherbourg,Granville et Saint Lo.

A bientôt.

image

image

image


14 Mar 2014

Sortir de la guerre, de la bataille de Normandie à la Reconstruction

Category: Département,Education,Société,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 15:46

image

Ce matin, M. Jean Léonce Dupont, président du conseil général du Calvados a inauguré une superbe exposition consacrée à al reconstruction, réalisée à partir de documents détenus par les archives du Calvados. Une exposition itinérante   intitulée "sortir de la guerre, de la bataille de Normandie à la reconstruction" et dont la commissaire est Hélène Bonnamy, , attachée de conservation aux Archives du Calvados.
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Présentation générale de l’exposition itinérante de mars à octobre 2014

Événement labellisé « 70e anniversaire du Débarquement et de la bataille de Normandie »

image
L’exposition « Sortir de la guerre : de la bataille de Normandie à la Reconstruction » sera présentée dans 14 communes du département et sera associée à des manifestations réunissant les habitants lors de rencontres entre jeunes et témoins, de conférences, d’animations, etc.
Trois thèmes majeurs :
le sacrifice des populations civiles,
le formidable élan qui a conduit à la reconstruction du Calvados,
la transmission de la mémoire de ces événements et du patrimoine de la Reconstruction.
14 communes retenues pour accueillir l’exposition :
Aunay-sur-Odon, Caen, Cormelles-le-Royal, Évrecy, Falaise, Isigny-sur-Mer, Lisieux, Ouistreham, Pont-l’Évêque, Thury- Harcourt, Tillly-sur-Seulles, Trévières, Villers-Bocage, Vire, pour l’importance du sacrifice subi ainsi que pour leur rayonnement sur l’ensemble des sites de la bataille.
Les objectifs de cet événement visent à :
Commémorer le sacrifice des populations civiles.
Intéresser les jeunes à la démarche en associant à la manifestation les outils numériques développés par la collectivité : réseaux sociaux, Rondpoint numérique, etc.
Associer les témoins de cette époque ainsi que les jeunes, et susciter un échange entre générations lors de rencontres et de débats ponctuant la présentation de l’exposition.
Déroulement dans chaque commune
– Présentation durant une quinzaine de jours de l’exposition.
– Des évènements seront présentés en lien avec l’exposition : conférences historiques, échanges et dialogues entre témoins et jeunes générations, animations, etc.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

image

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Synopsis et descriptif technique de l’exposition

L’exposition s’ouvre sur la bataille de Normandie. Elle présente son impact sur  les civils, en évoquant les destructions, le sort des habitants et le difficile retour  à la vie quotidienne, et notamment à travers l’exemple des 14 communes qui
accueillent cette manifestation. Elle retrace la violence des combats et de la  Libération, mais aussi la résistance des populations face aux épreuves et le  formidable élan qui a porté la Reconstruction du département. 
 
Sur la bataille  de  Normandie et l’immédiat après guerre
 
Comment évacuer les ruines et reconstruire alors que les populations vivent dans des  conditions extrêmement précaires (manque de nourriture, difficultés à se déplacer, habitats détruits et relogement dans des baraquements en bois) ?
Comment gérer le retour des prisonniers, des déportés et des requis du S.T.O. ?
Comment la vie reprend-elle malgré tout et petit à petit, son cours normal ? 
 
Sur l’avenir et la transmission de la mémoire Sur l’avenir et la transmission de la mémoire la transmission de la mémoire
 
Comment se souvenir de ces événements et transmettre la mémoire ?
Quelle place pour les victimes civiles et militaires dans les commémorations ?
Quel devenir pour le patrimoine de la Reconstruction, longtemps mal-aimé ? 
 
Dix thématiques :  
– les combats de la bataille de Normandie,
– une présentation de la situation des 14 villes à l’issue des combats,
– le déblaiement, le déminage, la réfection des infrastructures,
– la remise en route de l’économie,
– les chantiers de reconstruction,
– les logements provisoires,
– le retour des prisonniers, déportés, requis du S.T.O.,
– les difficultés du quotidien … et la vie qui reprend malgré tout,
– les commémorations,
– le devenir du patrimoine de la Reconstruction. 
 
Public
Exposition pour tout public à partir de 9 ans.
Visite libre

 

image

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

image

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

A voir où et quand, où se renseigner  
 
15 au 30 mars : office de tourisme de Ouistreham
Contact pour renseignements, tél : 02 31 97 18 63
http://www.ouistreham.fr
 
1er au 12 avril : médiathèque d’Aunay-sur-Odon
Contact pour renseignements, tél : 02 31 77 16 14 (OT du Bocage normand à Villers-Bocage)
http://www.bocage-normand.com
 
15 au 26 avril : médiathèque de Cormelles- le-Royal
Contact pour renseignements, tél : 02 31 52 18 54
http://www.ville-de-cormelles-le-royal.fr/bibliotheque/
 
5 au 17 mai : caves de l’hôtel de ville d’Isigny-sur-Mer
Contact pour renseignements, tél : 02 31 51 24 00 (mairie)
http://www.isigny-sur-mer.fr

20 au 31 mai : médiathèque de Lisieux
Contact pour renseignements, tél : 02 31 48 41 00
http://lisieux.c3rb.net
 
2 au 14 juin : salle de justice et de paix d’Evrecy
Contact pour renseignements, tél : 02 31 29 33 33
http://www.ville-evrecy.fr
 
16 au 28 juin : mairie de Tilly-sur-Seulles
Contact pour renseignements, tél : 02 31 80 80 26
http://www.mairie-tillysurseulles.fr
 
1er au 12 juillet : médiathèque de Vire
Contact pour renseignements, tél : 02 31 66 28 50 (OT du Bocage normand à Vire)
http://www.bocage-normand.com
 
12 au 26 juillet : médiathèque de Villers- Villers-Bocage
Contact pour renseignements, tél : 02 31 77 16 14 (OT du Bocage normand à Villers-Bocage)
http://www.bocage-normand.com
 
28 juillet au 9 août : mairie de Trévières
Contact pour renseignements, tél : 02 31 22 50 44
http://trevieres.eu/mairie.html
 
12 au 24 août : salle communale de Thury-Harcourt
Contact pour renseignements, tél : 02 31 79 72 71
http://www.thury-harcourt.fr
 
22 août au 7 septembre : espace culturel les Dominicaines à Pont-l’Evêque

Contact pour renseignements, tél : 02 31 64 89 33
http://www.pontleveque.com/web/les_dominicaines.html
 
19 septembre au 2 octobre : archives départementales du Calvados à Caen
Contact pour renseignements : Archives départementales du Calvados, tél 02 31 47 18 50
http://.archives.calvados.fr
http://www.facebook.com/archives.calvados
 
4 au 18 octobre : médiathèque de Falaise
Contact pour renseignements, tél : 02 31 41 65 45
http://www.mediatheque-cdcfalaise.fr

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

image

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les actions pédagogiques autour de l’exposition  

De décembre 2013 à juin 2014  
Les Archives départementales du Calvados proposent aux enseignants du premier  et du second degré du département : 
 
Des ressources pédagogiques numériques sur la seconde guerre mondiale
 
Constituées d’une sélection de documents  numérisés (documents administratifs, presse,  affiches, cartes postales, délibérations  municipales…) spécifiques à notre département,
elles sont contextualisées autour de quatre  thématiques :
 
– l’entrée dans la seconde guerre mondiale,
– vivre sous l’occupation,
– les préparatifs du Débarquement et de la  bataille de Normandie,
– la fin de la guerre et la Reconstruction.

image 
Caen, baraquements, 1945-1950, 64Fi35 © Archives du Calvados

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
Ces ressources sont mises à la disposition des enseignants gratuitement sur demande  auprès du service éducatif.
 
 
Des projets pédagogiques accompagnés par les enseignants du service éducatif :
 
– Pour le second degré Pour le second degré Pour le second degré
 
Un prix spécial pour les collégiens Un prix spécial pour les collégiens : le prix du jeune histo : le prix du jeune histo : le prix du jeune historien du Calvados rien du Calvados rien du Calvados Mai 2014
 
Dans le cadre de son Plan jeunesse, le conseil général du Calvados a créé un nouveau prix  pour les collégiens en partenariat avec le Rectorat. La première édition de ce prix porte sur  l’histoire et les mémoires du Débarquement et de la Bataille de Normandie.
 
Les élèves sont invités à produire un travail de groupe sur une thématique liée au  70e  anniversaire du Débarquement. Le support des productions est libre : exposition,  dossier papier, présentation sous format numérique, site Internet…).
 
Cet appel à projets s’adresse aux élèves des collèges publics et privés du Calvados, plus  particulièrement aux classes de 3e  dans le cadre de leur programme d’histoire, mais  d’autres niveaux peuvent également participer. La remise des prix aura lieu en mai  prochain.
 
Projet mené par le pôle Nouveaux usages, nouveaux publics (E.Amsellem, J. Le Cunff)

– Pour le premier degré Pour le premier degré Pour le premier degré
 
L’exposition itinérante peut servir de point de départ ou d’aboutissement de projets  pédagogiques menés en classe.
Le service éducatif apporte son aide dans ces projets

image


12 Mar 2014

Classes horaires aménagés – musique danse théâtre – réunion d’information 17 mars 20h

Category: Education,Vie caennaise,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 11:47

image

Instrument – maîtrise – danse

Apprendre la musique, la danse ou le chant
sur le temps scolaire, c’est possible dès le CE1 !

…pour la rentrée 2014/2015, réunion le 17 mars et inscription avant le 30 mars.

Comparable au concept « sport étude », les enseignements artistiques (instrument, chant ou danse) sur temps scolaire aménagé sont proposés
à Caen, dès le CE1. Pour la rentrée scolaire de septembre prochain, les inscriptions sont ouvertes… une réunion d’information se tiendra le
lundi 17 mars prochain, à 20h au Conservatoire.

Aménagement de scolarité…

Ces classes permettent aux élèves de mener une activité artistique sur le temps scolaire et périscolaire, en poursuivant leur scolarité dans les conditions optimales. L’emploi du temps intègre plusieurs demi-journées par semaine de cours au Conservatoire. 3 orientations artistiques sont proposées : instrument, maîtrise, danse.

…dès le CE1 (maîtrise et instrument) ou CE2 (danse)…

Ce dispositif concerne les élèves de primaire, collège et lycée. À l’issue de l’année de CP (CE1 pour la danse), les parents peuvent solliciter l’entrée de leur enfant dans ces classes à horaires aménagés. Aucun acquis artistique préalable n’est exigé à ce niveau.

Au-delà du CE1 ou du CE2, une intégration est possible en fonction des places disponibles. Dans ce cas, l’élève doit posséder les connaissances musicales ou chorégraphiques nécessaires pour intégrer le degré de la discipline envisagée.

… au sein d’établissements d’enseignement général de Caen

Selon le niveau et la discipline choisie, les élèves sont scolarisés du CE1 au CM2 dans les écoles Henri Brunet ou Jean Guéhenno, de la 6ème à la 3ème au Collège Pasteur et de la seconde à la terminale TMD (Techniques musique et danse) au Lycée Malherbe.

Un partenariat Etablissements scolaires / Conservatoire / Collectivités territoriales

L’accès à ces classes à horaires aménagés est offert à tous les élèves, indépendamment de leur orientation future. Ce dispositif permet aux élèves de réintégrer à tout moment les cursus traditionnels.

Une commission mixte Inspection Académique / Conservatoire statue sur les demandes d’entrées dans ces classes.

Pour la rentrée de septembre prochain :

inscriptions au plus tard le 30 mars 2014

Pour l’année scolaire 2014/2015, les pré-inscriptions doivent être enregistrées au plus tard le 30 mars 2014 sur le site www.caenlamer.fr/conservatoire

Une réunion d’information est proposée le 17 mars 2014 à 20h au Conservatoire.

Pour tous renseignements, contacter le secrétariat du Conservatoire
Tél : 02 31 30 46 70

image


05 Mar 2014

Ouverture des préinscriptions aux classes de musique, danse ou chant

Category: Education,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 13:10

À partir du CE1, les écoliers Caennais peuvent bénéficier de classes de musique, danse ou chant sur le temps scolaire. Pour la rentrée 2014-2015, les préinscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 mars

Classes à horaires aménagés

Comparable au concept « sport étude », les emplois du temps des classes à horaires aménagés intègrent plusieurs demi-journées par semaine de cours au Conservatoire de Caen. Trois orientations artistiques sont proposées : instrument, maîtrise (à partir du CE1), danse (à partir du CE2). À ce niveau, aucune connaissance artistique particulière n’est demandée.

Selon le niveau et la discipline choisie, les élèves sont scolarisés du CE1 au CM2 dans les écoles Henri Brunet ou Jean Guéhenno.

Réunion d’information

Une réunion d’information est organisée le lundi 17 mars, à 20 h, au Conservatoire de Caen.

Plus d’informations sur le site caen.fr.


« Page précédentePage suivante »