Juin 13 2014

Lancement officiel de l’Ecole Supérieure d’Informatique Normandie

Tag: Education,PUBlicité,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 12:52

image

Lors de la cérémonie de signature hier soir, concrétisant l’ouverture officielle de l’Ecole Supérieure d’informatique de Normandie à Caen : (de gauche à droite : Christian Boellinger, Directeur du groupe FIM, Alain Buffetrille , Directeur de CCI&CAUX, Didier Maudelonde, Président de l’AIFCC)

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

image

image

Les métiers de l’informatique et du web, en pleine expansion, concernent aujourd’hui tous les secteurs  d’activité. Avec le développement des sites et des nombreuses applications liées au web et à l’informatique  mobile, les entreprises ont toujours des besoins importants en chefs de projets techniques, développeurs web  ou ingénieurs réseau et recherchent des compétences de plus en plus spécialisées pour maîtriser les  technologies pointues.
Forts d’une expertise de longue date dans le domaine de la formation en informatique, trois organismes du  réseau des CCI de Normandie – l’AIFCC, CCI&CAUX et le Groupe FIM – s’associent pour créer l’École Supérieure  d’Informatique de Normandie.
Marque déposée par CCI France – organisme fédérateur des CCI – les Écoles Supérieures d’Informatique (ESI)  sont déployées au niveau national. Le réseau des ESI favorise ainsi une mise en synergie des établissements de  formation consulaires proposant des formations certifiantes dans les métiers de l’informatique et du web. 
 
 Les axes principaux de la convention
 Répondre aux besoins en compétences des entreprises en simplifiant l’offre, et en proposant des
formations adaptées.
 Co-construire, avec les entreprises, les programmes de formation pour les faire évoluer en adéquation
avec les besoins du marché.
 Optimiser l’insertion professionnelle en proposant des formations reconnues, qualifiantes et
accessibles à tous (jeunes, salariés, demandeurs d’emploi).
 Renforcer la lisibilité des formations offertes par le réseau consulaire.

L’École
L’EIN est une école multi campus située à Caen, au Havre et à Saint-Lô. Elle prépare aux métiers de
l’informatique (réseaux, développement et web/multimédia) et propose une filière complète de formations de
Bac+2 à Bac+5. L’enseignement repose sur l’acquisition de solides bases théoriques, des ateliers de mise en
pratique et des périodes d’immersion en entreprise.
 
L’EIN forme sur ses 3 sites plus de 260 informaticiens par an et leur délivre des diplômes et titres
professionnels reconnus par l’État.
 
Le taux moyen de réussite aux examens est de 90% et le taux d’insertion professionnelle est supérieur à 80%
à 6 mois. 
image 
 
L’école sera dirigée en codirection par :
Alain BUFFETRILLE, Directeur de l’AIFCC et de CCI&CAUX et Christian BOELLINGER, Directeur du Groupe FIM

Les formations
Bac +2
• Analyste Développeur – Le HAVRE
• BTS Services Informatiques aux Organisations – CAEN
• Concepteur de Médias Interactifs – SAINT-LÔ
• Technicien Supérieur Réseaux et Télécom – Le HAVRE
Bac +3
• Responsable en conception et développement de systèmes d’information, option mobile –
CAEN & LE HAVRE
Bac +3/4
• Bachelor chef de Projet en marketing internet et conception de site / Cybermarketer – SAINT-LÔ
Bac +4
• Concepteur Architecte en Ingénierie de Projets – Le HAVRE
• Concepteur Architecte Réseau – Le HAVRE
Bac +5
• Manager en Ingénierie de l’Informatique – Le HAVRE
image

Le parrain en Basse-Normandie
Charles BOUILLAULT
Entreprise : NCI (www.nci.fr)
Chef de Projet Infrastructure Systèmes & Réseaux

image
 
Entreprise familiale normande depuis 1983, NCI, située à Caen et au Havre, propose différentes solutions :
 Logiciels sur mesure : Édition / personnalisation de logiciels ; logiciels de transport, de logistiques, de
gestion commerciale.
 Compétences d’ingénierie : Poste de travail, serveur, solution d’impression, vidéoprojecteur, matériel
radio…
 Mise en place d’EDI.
 Fourniture de matériels.
 
NCI allie la réactivité et la vivacité de la start-up avec l’expérience et le savoir-faire de la SSII créée au début de
l’ère informatique :
 Réactivité et vivacité grâce aux recrutements de jeunes actifs, souvent en formation continue.
 Expérience et savoir-faire grâce à la fidélité de ses salariés : jusqu’à 30 ans d’ancienneté !
 
 
Ses 2 missions :
Le Parrain de l’EIN est nommé pour l’année 2014-2015.
À ce titre :
 Il sera Président du Jury
 
 Il fera valoir son expérience et son savoir-faire :
Le parrain apportera son expérience et son regard professionnel. Il répondra notamment à toutes les
interrogations des élèves concernant l’évolution des métiers de l’informatique, la recherche d’une entreprise
en alternance, d’un stage…
 
 
« Je suis heureux d’apporter ma petite contribution à la création de l’EIN. C’est toujours intéressant de
participer à la formation des jeunes de la région. Cela nous permet d’échanger avec d’éventuels futurs
collaborateurs. C’est une expérience humaine enrichissante »


Mai 21 2014

L’Economie Sociale et Solidaire expliquée aux lycéens

Tag: Education,RégionGérard - votre Editeur @ 16:49

image

Le 21 mai 2014, l’Institut Régional du Travail Social (IRTS) a accueilli 230 lycéens pour dévoiler le bilan d’une année de sensibilisation à l’Economie Sociale et Solidaire dans 13 lycées Bas-Normands. L’occasion pour les jeunes de découvrir les débouchés du milieu et leurs acteurs.

La Région Basse-Normandie et le Rectorat ont mis en place, pour la deuxième année consécutive, un partenariat avec l’Association Régionale pour le Développement de l’Economie Solidaire (ARDES) et la Chambre Régionale de l’Economie Solidaire (CRESS) pour sensibiliser les jeunes Bas-Normands à l’Economie Sociale et Solidaire. Depuis deux ans, pas moins de 500 jeunes ont été concernés par cette action.

L’opération s’est déroulée en trois temps. Dans un premier temps, tous les jeunes Bas-Normands participants ont visité des entreprises et rencontré des professionnels adoptant l’ESS. Dans un second temps, ils ont mis en place de nombreuses actions : des expositions, des vidéos, un guide sur le handicap auditif, une émission de radio ou encore une collecte de vêtements… Enfin, des restitutions ont eu lieu dans tous les établissements d’origine, puis à l’IRTS.

Les actions mises en place ont été financées par la Région Basse-Normandie à hauteur de 35 000€.

L’Economie Sociale et Solidaire

L’Economie Sociale et Solidaire (ESS) est fondée sur des principes de solidarité, de respect de l’environnement et de la personne, de lien au territoire, de cohésion et d’unité sociale mais aussi de développement durable, de création et de répartition juste des richesses.

Associations, coopératives, mutuelles ou encore fondations… adoptent l’ESS en France. C’est aujourd’hui près de 2 millions de salariés (10 % des salariés) dans 180 000 entreprises. En Basse-Normandie, l’ESS représente près de 60 000 emplois, soit 1 emploi sur 8 (soit 12,7 % de l’emploi salarié) et plus de 5 560 établissements employeurs.

Etablissements partenaires :

12 établissements ont participé à cette action : le lycée Malherbe à Caen, le CIFAC de Caen, le Collège -Lycée Expérimental à Hérouville-Saint-Clair, le lycée Paul Cornu à Lisieux, les lycées La Roquelle, Les Sapins, Lebrun ainsi que le lycée agricole à Coutances, Edmond Doucet à Equeurdreville, Le Verrier de Saint-Lô, Marguerite de Navarre à Alençon et le lycée agricole de Sées.


Mai 21 2014

Les débats lycéens en anglais, allemand, espagnol et italien à la Région

Tag: Education,RégionGérard - votre Editeur @ 16:45

La Région Basse-Normandie a accueilli la finale des débats en langue étrangère entre lycéens bas-normands, ce jour, à l’Abbaye-aux-Dames à Caen.

Développer la maîtrise des langues étrangères, les qualités oratoires et l’éducation à la citoyenneté, tels sont les objectifs de ce concours lycéen.

Le thème, cette année, est « la place des jeunes dans les sociétés européennes ». Les lycéens et lycéennes qualifiés ont décliné cette question au fur et à mesure des éliminatoires, et ont débattu sur des sujets comme « les jeunes d’aujourd’hui vivent mieux qu’il y a trente ans », « le droit de vote devrait être accordé dès 16 ans » ou encore « Il existe une identité européenne de la jeunesse ».

Les équipes des lycées suivantes se sont affrontées cet après-midi :

– Lebrun à Coutances et Curie à Vire en allemand

– Thomas Hélye à Cherbourg et Malherbe à Caen en anglais (Lycées d’enseignement général et technologique)

– Maréchal Leclerc à Alencon et Jean Jooris à Dives sur mer en anglais (Lycées professionnels)

– Mézeray à Argentan et Littré à Avranches en espagnol

– Charles de Gaulle à Caen et Mézeray à Argentan en italien.

Le sujet du jour, commun à toutes les catégories, était le suivant :

– «C’est aux jeunes de comprendre et transmettre la mémoire»

And the winners are, und die Gewinner sind, y los ganadores son, ed i vincitori sono …

Après 30 minutes de joutes oratoires, les membres du jury ont déclaré vainqueurs les équipes des lycées Malherbe à Caen pour l’anglais (enseignement général et technologique), Jean Jooris à Dives-sur-mer pour l’anglais (enseignement professionnel), Lebrun à Coutances pour l’allemand, Littré à Avranches pour l’espagnol et Charles de Gaulle à Caen pour l’italien.

Arnaud Fontaine, conseiller régional, Patrick Vautier, Directeur de Cabinet du Recteur et lesinspecteurs académiques en langues vivantes étrangères ont félicité tous les participants.

Jeremy Reyburn ; inspecteur académique en anglais, a rappelé que l’Académie de Caen est pilote pour l’organisation de ce concours qui existe depuis bientôt vingt ans. Cette pratique pédagogique est citée en exemple par le Ministère de l’Education Nationale.

Arnaud Fontaine, conseiller régional et Monique Gourdy, Déléguée Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération, ont remis aux gagnants 1 000 € pour réaliser un voyage dans une capitale européenne. Des trophées réalisés par le lycée La Roquelle à Coutances seront offerts aux équipes gagnantes : ces trophées seront remis en jeu l’an prochain !


Mai 14 2014

Conférence jeudi 22 mai à 20h30 Salle Polyvalente Freinet (18.07 quartier du Bois)

Tag: Education,SociétéGérard - votre Editeur @ 10:56

 Pourquoi se quereller avec nos enfants
quand il est possible de faire autrement. 
 
Céline Faujour, Educatrice spécialisée et Formatrice animera cette soirée.


Venez découvrir des outils qui mettent en avant une approche ludique, sensible et respectueuse.
Venez « cultivez le bonheur dans votre famille » et découvrir des outils de communication
faciles à mettre en place et qui marchent !
 
 
Entrée 2€ – ouvert à tous


Mai 14 2014

Prochaines interventions du Deutschmobil mai 2014

Tag: Département,EducationGérard - votre Editeur @ 8:46

DeutschMobil, mode d’emploi

 

DeutschMobil, Was ist das ?

 

 

 

Caen, lundi 13 janvier 2014

 

 

Favoriser l’ouverture à l’Europe

 

 

clip_image002

 

 

 

Véhicule de promotion, de la langue et de la culture allemande, le DeutschMobil sillonne le Calvados en visitant écoles et collèges de l’Académie de Caen pour rencontrer les élèves et les collégiens de CM2 et de 5e.

 

 

A son bord, Stefanie, jeune allemande et lectrice au service Europe, se réjouit de mieux faire connaître l’Allemagne et ses traditions aux élèves du primaire (CM2) et du collège (5e) du Calvados. Par le biais de jeux interactifs, de films, de dégustations, de musique, les élèves découvriront l’Allemagne, sa langue,  sa diversité et ses richesses culturelles.

 

 

Mis à disposition depuis 2005 par la Fédération des Maisons Franco-allemandes et la Fondation Robert Bosch à l’initiative du conseil général du Calvados, le succès du DeutschMobil ne se dément pas.

Au cours de l’année scolaire 2012-2013, 11 866km ont ainsi été parcourus dans les Académie de Caen,  de Rouen et de Picardie, 83 écoles et collèges ont été visités et au total, 5175 élèves rencontrés.

De quoi contrecarrer les nombreux stéréotypes concernant l’allemand, qui est, ne l’oublions pas, la langue parlée par un européen sur cinq !

 

 

 

 

  • Stefanie, nouvelle lectrice sillonne les routes du Calvados !

 

clip_image004La nouvelle lectrice et animatrice du DeutschMobil Normandie vient de Bonn en Allemagne. Après des études d’économie à Passau en Allemagne, et au Quebec, puis un stage à l’institut Français d’Aix-la-Chapelle et de multiples séjours et voyages en France, Stefanie endosse le rôle de porte-parole de la culture allemande. Elle souhaite aussi attirer l’attention des jeunes français sur les possibilités de mobilité en Allemagne, via les jumelages de villes, l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et l’Université franco-allemande.

 

 

 

  • La prochaine étape du Deutschmobil :

 

En mai, Stefanie et le DeutschMobil seront :

 

Lundi 19 mai 2014                 collège Jacques Monod à Caen                    

                                               de 8 h 25 à 11 h 25 et de 13 h à 13 h 55 

 

Mercredi 21 mai 2014            Ecole primaire de Bretteville-sur-Odon

 


Mai 14 2014

Nouvelle formation en entree sortie permanente

Tag: Education,RégionGérard - votre Editeur @ 8:43

Le Groupe FIM propose une nouvelle formation dés maintenant

en entrée/sortie permanente avec une durée courte de 9 mois

comme Employé Commercial en magasin

formation surtout destinée aux jeunes sortis du systéme scolaire ou pour des adultes souhaitant intégrer le monde professionnel

image


Mai 14 2014

Du 13 au 20 mai, l’ENSICAEN recrute !

Tag: Education,Région,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 8:31

image

Première journée de recrutement hier  pour l’ENSICAEN, qui accueille pendant une semaine, 200 candidats à l’admission sur titre. Pour l’école d’ingénieurs publique bas-normande, cet évènement est l’occasion de valoriser la qualité de ses enseignements, ses domaines d’activités et son environnement scientifique et technologique.

Au programme de la journée :

· 10h00 : Accueil

· 10h15 : Présentation de l’établissement en amphi et informations sur le déroulement de la journée

· De 11h00 à 12h00 : Test d’anglais

· De 12h00 à 13h00 : Repas et rencontre avec les élèves ingénieurs – découverte de l’établissement

· De 13h00 à 17h00 : Entretiens

Réservée aux étudiants de niveau Bac+2 et plus, l’admission sur titre leur permet d’intégrer l’école sans passer par les classes préparatoires et l’admission sur concours. Les admis titulaires d’une licence intègrent l’école en 1ère année tandis que les titulaires d’un master 1 peuvent entrer directement en 2ème année. La procédure d’admission sur titre se fait en plusieurs étapes : dépôt de dossier, étude avec un jury de présélection, convocation, entretien de motivation et test d’anglais.

Les étudiants postulant pour l’ENSICAEN proviennent des quatre coins de la France et certains même de l’étranger. Ils peuvent être admis de deux manières, à Bac+2 : par les Concours Communs Polytechniques (CCP), qui représentent 70% du recrutement de l’école, ou par les admissions sur titre, qui représentent 30% des admis.

Chaque année, l’école accueille une promotion de 230 étudiants, avec 15 places par spécialités en moyenne pour les admissions sur titre.

L’ENSICAEN, c’est un total de 750 élèves ingénieurs, le choix entre 5 diplômes dont 2 accessibles par la voie de l’apprentissage conférant le grade de Master. Les enseignements dispensés forment des ingénieurs en électronique et physique appliquée, informatique, matériaux-chimie, matériaux-mécanique et génie industriel. L’ENSICAEN c’est aussi 650 personnes, qui travaillent dans les 7 laboratoires de recherche, associés à l’UNICAEN et aux grands organismes CNRS et CEA. Les étudiants de l’ENSICAEN sortent avec une solide formation scientifique, en lien avec nos laboratoires de recherche communs et empreinte d’une forte approche métier, tournée vers l’innovation.


Mai 14 2014

Semaine de l’apprentissage du 19 au 23 mai 2014

Tag: Education,RégionGérard - votre Editeur @ 8:28

Le Groupe FIM Cherbourg et Agneaux participent à cette manifestation d’envergure nationale

image


Mai 01 2014

Journée Portes Ouvertes Nationale

Tag: Education,PUBlicitéGérard - votre Editeur @ 10:33

Le mercredi 14 mai

Dans nos 11 campus Ipac Bachelor Factory

Les 11 campus régionaux de l’école de commerce Ipac Bachelor Factory ouvriront leurs portes pour une action commune le mercredi 14 mai 2014 à Angers, Annecy, Caen, Chambéry-Albertville, Genevois-Léman, Lille, Montpellier, Paris Ouest, Paris Sud, Rennes et Vannes !

Une journée placée sous le signe de l’orientation !

A partir de 10h, futurs étudiants et parents pourront venir à la rencontre de nos équipes pédagogiques et découvrir le programme Bachelor (formation Bac+3, Titre certifié par l’Etat niveau II) et ses 9 spécialisations possibles en alternance dans les domaines du Commerce, du Marketing, des Ressources Humaines ou encore de la Banque & Assurance.

Au programme de cette journée également : présentation du concept de Bachelor Open MGE, deux années conçues pour permettre aux étudiants de construire à leur rythme leur projet professionnel, le Bachelor en alternance ou encore l’ouverture à l’internationale grâce à nos 50 universités partenaires présentes dans le monde entier.

Rendez-vous mercredi 14 mai dans nos 11 campus !

clip_image001

A propose d’Ipac Bachelor Factory :

Ipac Bachelor Factory est une école de commerce post-bac, sans concours, qui propose des formations Bachelors (Bac+3 – Titres Certifiés par l’Etat niveau II) dans les domaines du Commerce, du Marketing, des Ressources Humaines, de la Banque et Assurance, de l’Immobilier et du Tourisme. Ipac Bachelor Factory est composé d’un réseau de 11 campus régionaux, très impliqués sur leur bassin régional d’emploi. De nombreux stages, séminaires et missions professionnelles jalonnent ces 3 années qui rendent ces cursus Bachelors parfaitement adaptés au monde professionnel mais aussi aux attentes des étudiants. Ipac Bachelor Factory est accessible à Bac, Bac+1 et Bac+2.

A propos d’Eduservices :
Eduservices a pour objectif de regrouper les talents particuliers d’entrepreneurs de l’éducation. Avant d’être un regroupement d’écoles, Eduservices rassemble des personnalités créatives et innovantes du secteur privé de l’éducation. Se positionnant en complément de l’offre publique, Eduservices souhaite apporter une vision originale de l’accès des jeunes au monde du travail, d’une part, par un parti pris pédagogique de proximité et de partenariat avec les besoins des entreprises, (notamment par le développement de l’alternance étude-emploi), et d’autre part par la promotion de l’autonomie et le développement des talents des jeunes adultes. Les écoles réunies au sein d’Eduservices (Ipac Bachelor Factory, ISCOM, IPAC, IPAC e-learning, MBWay, Pigier, Ecole Internationale Tunon, ISIFA, Plus-Values, ESICAD, AFTEC, ESPL et Cap Vers) accompagnent chaque année près de 17 000 étudiants vers l’emploi. Le nouvel ensemble constitue un acteur leader de l’éducation supérieure avec 86 millions d’euros de budget.


Avr 22 2014

La CTI accrédite les formations de l’ENSICAEN de nouveau pour 6 ans!

Tag: Education,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 8:48

 

clip_image002

En janvier dernier, l’ENSICAEN a été auditée par la Commission des Titres d’Ingénieurs. Le rapport de conclusion des auditeurs transmis à la Direction de l’ENSICAEN cette semaine, stipule l’obtention d’une accréditation de 6 ans (durée maximale) à l’ENSICAEN, pour l’ensemble de ses formations.

La commission des titres d’ingénieur est un organisme indépendant, chargé par la loi française depuis 1934 d’évaluer toutes les formations d’ingénieur, de développer la qualité des formations, de promouvoir le titre et le métier d’ingénieur en France et à l’étranger. Elle étudie toute question relative aux formations d’ingénieurs et contrôle l’évolution de ces formations en France.

Cela confère une garantie forte à la valeur de la formation des ingénieurs en France et aux capacités d’adaptation des diplômés. Elle permet, selon une tradition originale qui n’a pas d’équivalent à ce jour pour les autres diplômes, de recouvrir par un même titre, une très large variété de démarches.

Chaque école a une relative latitude dans le choix de son mode de recrutement, de ses programmes et de ses méthodes, sous réserve de répondre à une exigence globale de qualité et de profil de formation.

L’offre de formation de l’ENSICAEN c’est :

– 4 diplômes d’ingénieurs en formation initiale dont 2 accessibles par la voie de l’apprentissage et 1 diplôme en formation continue en partenariat avec l’ITII de Basse-Normandie.

– 2 Mastères Spécialisés, 1 Master International avec l’EM Nantes, 7 Master Recherche avec l’Unicaen et un BADGE Intelligence Economique avec l’EM Normandie et l’Unicaen

Les 700 futurs ingénieurs de l’ENSICAEN sont formés en électronique et physique appliquée, informatique, matériaux-chimie, matériaux-mécanique ou génie industriel.

La reconnaissance des formations dispensées à l’ENSICAEN par les entreprises conduit à une insertion professionnelle des jeunes ingénieurs diplômés très favorable : 80% des diplômés de la promotion sortante ont trouvé leur premier emploi en moins de 2 mois.

Les étudiants de l’ENSICAEN sortent avec une formation scientifique solide, en lien avec nos 6 laboratoires de recherche communs (CNRS, CEA, UNICAEN) et empreinte d’une forte approche métier, tournée vers l’innovation (projets, stages, challenges). Formés à la recherche de nouveaux procédés, ils bénéficient également d’une expérience à l’internationale, obligatoire dans leur cursus.

image


« Page précédentePage suivante »