20 Oct 2014

Caen la mer : le « 16, rue Rosa Parks » est ouvert au public

Category: Caen-aggloGérard - votre Editeur @ 22:30

Depuis le lundi 20 octobre 2014, l’entrée du public à l’Hôtel d’agglomération de Caen la mer se fait par le 16 rue Rosa Parks, à Caen (prolongement du pont Alexandre Stirn, entre la Maison du vélo et les Rives de l’Orne).

Cette entrée est ouverte du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30.

Les Conseils communautaires se dérouleront dans l’Hôtel d’agglomération. Le prochain est prévu le jeudi 4 décembre 2014, à 18 h. Tous les conseils sont ouverts au public.

Pour mémoire, le site des Rives de l’Orne accueille les services administratifs* de la Communauté d’agglomération ainsi que les organismes partenaires : Aucame, Caen Métropole, Réseau, Syndicat mixte de lutte contre les inondations, Synergia, Syvedac et Viacités.

Toutes autres informations pour accéder à l’Hôtel d’agglomération :www.caenlamer.fr, rubrique « Où nous contacter ».

Caen la mer :

Téléphone : 02 31 39 40 00

Adresse électronique : caenlamer@agglo-caen.fr

Transports en commun :

Tram A ou B, arrêts « Quai-de-juillet » ou « Gare SNCF »

Bus : lignes 1, 3, 5, 6, 9, 11, 26, BV04, BV10, BV36 et Campus express, arrêt « Gare SNCF », et lignes 10 et 33, arrêts « Quai-de-juillet » ou « Quai Hamelin ».

* A l’exception de la Direction de l’informatique et des innovations numériques (Dosiin), située à l’Hôtel de Ville de Caen.


08 Oct 2014

FÊTE LE PLEIN D’ENERGIE AVEC CAEN LA MER !

Category: Caen-aggloGérard - votre Editeur @ 9:07

unnamed (10)

 

 

 

 

 

 

L’Agenda pour le 21ème siècle de la Communauté d’agglomération Caen la mer a été validé en juin 2013 par le Conseil communautaire.

L’axe 1 de cet Agenda 21 intègre un Plan Climat Énergie Territorial (PCET), un programme d’actions dédié à la lutte contre le changement climatique.

Dans le cadre de l’opération nationale de "la Fête de l’Énergie" organisé par l’ADEME (Agence de l’Environnement et la Maîtrise de l’Énergie), Caen la mer propose du 7 au 11octobre un programme d’animations consacré aux énergies et à l’impact du changement climatique sur l’agglomération caennaise.


06 Oct 2014

Save the date > 22 Octobre 2014 : Caen FrenchTech Day

Category: Caen-aggloGérard - votre Editeur @ 22:16

La Communauté d’agglomération Caen la mer vous invite
à soutenir sa candidature au label “Métropole FrenchTech” en participant au
CAEN FRENCHTECH DAY
Mercredi 22 octobre 2014
Ancien cinéma Pathé – Caen

A l’occasion de cette journée proposée dans le cadre du parcours “Nördik Numérik”,
vous assisterez à des conférences, des démonstrations et d’autres animations
proposées par Relais d’sciences, le Cargö et le Pôle TES.
La journée se clôturera par une représentation du spectacle “Robot !” de Blanca Li au Zénith de Caen.
Retrouvez le programme du Caen FrenchTech Day en ligne.

Le Caen FrenchTech Day est une initiative de la Communauté d’agglomération Caen la mer
coordonnée par le Pôle TES, Relais d’sciences et le festival “Nördik Impakt”.

Le parcours “Nördik Numérik” est une initiative de Relais d’sciences et de Art’s Attack !
soutenue par la Communauté d’agglomération Caen la mer.

image


06 Oct 2014

BMVR : rencontre sur le thème « Logique et prouesses techniques : la façade en exemple » au Pavillon, le 7 octobre

Category: Caen-agglo,Politique locale,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 17:03

Dans le cadre de l’accompagnement du chantier de la BMVR, le Pavillon et Caen la mer organisent une rencontre sur le thème « Logique et prouesses techniques : la façade en exemple », le mardi 7 octobre à 18 h 30, au Pavillon.

Avec la participation de :

Francisco Martinez, OMA

Clément Blanchet, Clément Blanchet Architecture

Sébastien Duprat, société Elioth

Pascale Leillard, Directrice de la Culture à Caen la mer

Le Pavillon

10, quai François-Mitterrand

Entrée libre

Plus de renseignements sur le site caen.fr.


02 Oct 2014

Fête le plein d’énergie avec Caen la mer

Category: Caen-agglo,Société,Vie culturelle et loisirsGérard - votre Editeur @ 22:16

unnamed (8)

 

L’Agenda pour le 21ème siècle de la Communauté d’agglomération Caen la mer a été validé en juin 2013 par le Conseil communautaire.

L’axe 1 de cet Agenda 21 intègre un Plan Climat Énergie Territorial (PCET), un programme d’actions dédié à la lutte contre le changement climatique.

Dans le cadre de l’opération nationale de "la Fête de l’Énergie" organisé par l’ADEME (Agence de l’Environnement et la Maîtrise de l’Énergie), Caen la mer propose du 7 au 11octobre un programme d’animations consacré aux énergies et à l’impact du changement climatique sur l’agglomération caennaise.

FÊTE LE PLEIN D’ENERGIE AVEC CAEN LA MER !

L’Agenda pour le 21ème siècle de la Communauté d’agglomération Caen la mer a été validé en juin 2013 par le Conseil communautaire. L’axe 1 de cet Agenda 21 intègre un Plan Climat Énergie Territorial (PCET), un programme d’actions dédié à la lutte contre le changement climatique. Dans le cadre de l’opération nationale de "la Fête de l’Énergie" organisé par l’ADEME (Agence de l’Environnement et la Maîtrise de l’Énergie), Caen la mer propose du 7 au 11octobre un programme d’animations consacré aux énergies et à l’impact du changement climatique sur l’agglomération caennaise.

La communauté d’agglomération a souhaité s’associer à cet événement national et proposer un programme d’animations afin d’informer les habitants de l’agglomération sur les énergies, l’impact de nos consommations et les actions possibles pour le réduire (économies, énergies renouvelables…).

Animations gratuites et ludiques, conférence et expositions

Du 7 au 11 octobre 2014 aux Rives de l’Orne et dans les communes de Caen la mer, des expositions, des animations gratuites et ludiques, et du conseil gratuit et neutre pour réduire ses consommations d’énergie et rénover son logement seront au programme. L’occasion de découvrir "ҪA CHAUFFE SOUS LES POMMIERS", l’exposition qui vise à sensibiliser le public aux enjeux du changement climatique et à son impact sur l’évolution de la biodiversité bas-normande dans la galerie des Rives de l’Orne du 7 au 11 octobre et dans le hall d’exposition (rez-de-chaussée) du siège de Caen la mer (16, rue Rosa Parks à Caen) du 13 au 17 octobre. Le grand public pourra également visiter "LE PARCOURS DE L’ÉNERGIE" qui sensibilise au chemin de l’énergie, depuis la source jusqu’à son utilisation, afin d’induire un comportement responsable en la 01 octobre 2014matière du 9 au 31 octobre dans le hall d’exposition (rez de chaussée) du siège de Caen la mer (16, rue Rosa Parks à Caen). Parents et enfants pourront également aborder la question de la transition énergétique par le jeu et le partage avec Ludikenergie le 7 octobre à Saint-Germain la Blanche-Herbe et le 8 octobre à Hérouville Saint-Clair et aux Rives de l’Orne les 9, 10 et 11 octobre. Au menu, "Question pour un Lampion", la "Course des Watteurs" et la "Battle Energétique" ! Des permanences des Espaces Info Energie pour avoir des conseils pratiques, neutres et gratuits sur la rénovation de son logement le 9 octobre à Colombelles, le 10 octobre à Lion sur mer et les 9 et 10 octobre au siège de Caen la mer (16, rue Rosa Parks à Caen).

Plan Climat : Caen la mer passe à l’action

La lutte contre le changement climatique est un enjeu mondial, qui repose sur des gestes parfois très simples à adopter à l’échelle locale. Caen la mer a défini, pour son Plan Climat, 30 actions à réaliser ces cinq prochaines années. Le Plan Climat Énergie Territorial (PCET) de Caen la mer, destiné à lutter contre le changement climatique, est le premier volet de l’Agenda 21 adopté par le Conseil communautaire en juin 2013. Comme l’ensemble des autres axes, il vise à améliorer la qualité de vie des habitants aujourd’hui et pour longtemps, mais avec des objectifs spécifiques : la réduction des gaz à effet de serre liés aux déplacements, la prise en compte des thématiques dans l’aménagement et le bâti, une moins grande vulnérabilité face aux évolutions du climat et du prix de l’énergie, la maîtrise des consommations énergétiques, l’accompagnement de nouvelles activités économiques innovantes autour de la réduction des gaz à effet de serre, le développement de toutes les nouvelles énergies, la sensibilisation du public et des acteurs et l’exemplarité de la collectivité dans ce domaine.

30 mesures d’ici à 2018

Au total, le Plan Climat prévoit 30 actions, qui comme l’ensemble de l’Agenda 21 seront déployées sur 5 ans, de 2014 à 2018. Concrètement, citons par exemple les opérations destinées à informer le public sur les moyens de consommer moins et mieux, comme la Utilotroc (bourse d’échanges d’objets dits « de seconde main »), ou encore la sensibilisation des particuliers et des professionnels à la réduction de leur consommation d’énergie. Le développement du réseau cyclable ou encore la mutualisation des bâtiments tertiaires pour réduire les surfaces à chauffer figurent aussi parmi les actions qui seront engagées prochainement pour agir concrètement sur le climat. Chaque année, un retour sera effectué auprès des habitants et des acteurs du territoire sur les avancées réalisées. Plus d’informations sur www.caenlamer.fr – rubrique Agenda 21


02 Oct 2014

Une caennaise salue l’opposition du maire de Caen au projet Inter-Ikea

Category: Caen-agglo,Politique locale,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 21:48

Monsieur Le Maire

Il y a des personnes qui, comme moi, résidant à Caen, n’ont ni moyen de locomotion personnel, ni l’âge de ne penser qu’aux apparences, ni la santé pour endurer les côtés plutôt  »sportifs » des moyens en commun.

il y a des personnes qui, comme moi, aiment vivre à Caen et par nécessité ne peuvent se permettre de vivre autrement que dans une zone où un certain nombre de services leur sont proposés – ce qui n’est plus le cas dorénavant où il faut à longueur de temps prendre tram et bus pour résoudre maints aspects de la vie quotidienne sans songer même à l’alimentaire ou au vestimentaire.

Il ya des personnes qui, comme moi, ne peuvent plus prétendre à choisir en toute tranquillité, au sein de cette ville de Caen et non excentrée des luminaires, des réfrigérateurs et gazinières, des vis et toute autre objet, bien ou service, absolument indispensable à la vie toute simple et banale.

La ville de Caen se meurt de cette explosion anarchique de biens et de services dérivant vers des zones, soit affranchies soit périphériques soit … bref, la ville de Caen finit par être un lieu où pour pouvoir vivre, il ne faut, ni être vieux, ni handicapé, ni infirme, ni sans permis de conduire,  ni sans …

Bref, je vous remercie, Monsieur le Maire, de bien vouloir prendre en considération, que vivre avec la seule idéologie de la culture automobile et de la rentabilité à tout prix et à toute berzingue, a modifié de façon substantielle et inquiétante, ce que devrait être une ville répondant aux besoins de ses habitants.

La preuve en est, n’est-ce pas,du déséquilibre certain – pour exemple il ne reste plus qu’un seul poissonnier dans le centre ville , et très peu de vrais bouchers ou charcutiers- Ne parlons pas des primeurs et des fromagers…. Quant à l’extinction des drogueries des glaceries and co…

Je ne pense pas que les êtres humains se réduisent à une dynamique essentiellement tournée vers certains secteurs, (les plus souvent ciblés sur l’apparence et la richesse) et ni que tous les êtres humains soient jeunes, beaux, riches, célibataires, sans enfant, en possession d’un permis de conduire et d’une automobile attenante, pas plus que d’une musculature sans faille qui leur permette de porter des charges inconsidérables.

Le vent en poupe actuellement, est d’obliger certaines professions, à des travaux incommensurables pour répondre aux besoins de 5% de la population concernée. Soit. Mais il n’est nul besoin de présenter des handicaps tels, pour obtenir le droit de vivre bien, avec, à portée de main, les lieux qui permettent de satisfaire ses besoins- essentiels- ne l’oublions pas.

Je vous remercie donc du fond du cœur de contester et de vous opposer à ce projet. Sans automobile et tout le St Frusquin.

Face que sous votre ministère, la Ville de Caen redevienne une vraie ville, et non plus un urbanisme conçu via les travers de la culture nord-américaine.

Espérant une lecture attentive de mon long message, veuillez agréer, Monsieur Le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.

Nelly M.


02 Oct 2014

Joël Bruneau s’oppose à la décision de la CNAC validant le projet Inter-Ikéa

Category: Caen-agglo,Politique locale,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 19:15

image

Je viens d’apprendre la décision de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial qui valide le projet INTER-IKEA.

Je n’ai pas encore les considérants de cette décision, qui seront connus sous deux mois, mais je ne la comprends pas, la regrette et la conteste fermement.

Ce projet a été entamé il y a de nombreuses années puisqu’il remonte à 1996, au moment de la création de la ZAC de Fleury sur Orne et de la déclaration d’intérêt communautaire de la zone d’activités économiques. Il a été modifié en 2011 en agrandissant la surface alimentaire. De plus, alors qu’il devait à l’origine principalement accueillir des grandes surfaces spécialisées de plus de 300m2, le projet est désormais plutôt orienté autour de boutiques, concurrençant directement le centre-ville.

Comme je l’ai dit à mes collègues maires de l’agglomération, aux promoteurs du projet dès le 19 mai 2014 puis le 30 septembre dernier, et à la CNAC par courrier, je considère que ce projet n’a plus aucune pertinence dans notre agglomération, et ce pour plusieurs raisons :

l’offre commerciale a été mal maitrisée par mes prédécesseurs et de nombreux projets d’envergure ont vu le jour depuis cinq ans (Cora à Rots, Val St Clair, Mondevillage, Rives de l’Orne). Nous avons aujourd’hui déjà trop de surfaces commerciales dans l’agglomération et arrivons à saturation.

le commerce de centre-ville est confronté à une baisse du pouvoir d’achat et à une stagnation de la population dans l’agglomération caennaise. Sa relance passe par des aménagements urbains qui ont trop longtemps été retardés et que je vais désormais m’employer à réaliser.

Par conséquent, je vais m’employer à mettre en place dès à présent trois actions :

étudier la possibilité d’un recours contre cette décision, au nom de la Ville de Caen et de l’agglomération Caen la mer, dès lors que la décision aura été notifiée. Juridiquement, celui-ci doit avoir lieu devant la Cour Administrative d’Appel de Nantes,

revoir les documents d’urbanisme au plus vite, le projet ayant été rendu possible par le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) élaboré par mes prédécesseurs qui mettait la zone en surface commerciale,

tout mettre en œuvre pour enfin œuvrer efficacement à la redynamisation du centre-ville, avec le concours des associations de commerçants.

Joël Bruneau

Président de la Communauté d’agglomération Caen la mer

Maire de Caen


30 Sep 2014

Bilan très satisfaisant pour l’aéroport de #Caen-Carpiquet : 115 000 passagers prévus sur l’année 2014.

Category: Caen-agglo,Economie locale,SociétéGérard - votre Editeur @ 12:47

Vu sur Facebookimage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aéroport de Caen, après 8 mois exceptionnels, ouverture d’une nouvelle ligne Caen-Bastia

Du 1er janvier au 31 août, l’aéroport de Caen a enregistré 75 300 passagers commerciaux, soit une progression de 10 % par rapport à la même période en 2013.

Les lignes Nice et Figari ont progressé de 20 % tandis que la ligne Caen-Lyon a diminué de 4 % à cause des nombreux délestages liés aux jours fériés de mai.

A noter également, le très bon démarrage de la ligne Caen-Londres avec 3 600 passagers transportés en 2 mois.

A partir du 25 octobre 2014, la ligne Caen-Orly, aux horaires mal adaptés, s’arrêtera sur décision de HOP !. Ces derniers mois, la compagnie a arrêté plusieurs lignes en France et en Europe.

Enfin, le 12 avril 2015, Volotea lancera la ligne Caen-Bastia avec 2 vols par semaine tous les mercredis et dimanches avec un prix d’appel à 29,99 €.  La compagnie augmentera également ses fréquences vers Ajaccio avec un vol supplémentaire soit 3 vols par semaine, tous les mercredis, samedis et dimanches.

Logo Aéorport Caen Carpiquet2012

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image


19 Sep 2014

Caen la mer : prochain Conseil communautaire

Category: Caen-agglo,Politique localeGérard - votre Editeur @ 21:47

Le prochain Conseil communautaire de Caen la mer se tiendra :

Le jeudi 25 septembre à 18h00

Quartier Koenig – salle Mathilde à BRETTEVILLE-SUR-ODON

Parking dans le site

Les séances sont publiques, tout le monde est donc bienvenu.

imageA L’ORDRE DU JOUR :

> Administration générale et finances

1 – Budget principal – Budget supplémentaire 2014

2 – Autorisations de programme et d’engagement – Budget supplémentaire 2014

3 – Budgets annexes de l’assainissement et du SPANC – Budget supplémentaire 2014

4 – Budgets annexes ZH Ifs Plaine Nord-Est, ZA clos de la Hogue et ZA Rives de l’Odon – Budget supplémentaire 2014

5 – Admissions en non-valeur – Exercice 2014

6 – Taxe sur les surfaces commerciales (TASCOM) – Fixation du coefficient multiplicateur pour l’exercice 2015

7 – Approbation du règlement intérieur

8 – Hôtel d’agglomération Rives de l’Orne – Fixation des tarifs de location de l’Hémicycle et des salles de réunion

9 – Élection des membres de la commission de délégation de service public

> Aménagement de l’espace

11 – Avis sur le projet de plan de prévention des risques technologiques (PPRT) des dépôts pétroliers côtiers (DPC) à Mondeville

12 – Avis sur le projet de transformation du syndicat mixte Caen métropole en pôle d’équilibre territorial et rural (PETR)

> Désignations des représentants de Caen la mer au sein d’organismes extérieurs :

13 – Conférence de la Basse Vallée de l’Orne

14 – ENSICAEN

15 – GIP CYCERON

> Motion :

Motion de soutien à l’action de l’AMF pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’État.


19 Sep 2014

L’audit de trop

Category: Caen-agglo,Politique locale,Vie caennaiseGérard - votre Editeur @ 13:01

Communiqué  de Philippe Duron, député du Calvados et conseiller
communautaire de Caen-la-mer

Autant, il était utile et justifié de faire un audit à Caen, autant c’était inutile à Caen-la-mer.
J’en avais fait réaliser un en 2013 pour que l’ensemble des communes prennent conscience
des difficultés budgétaires de notre agglomération. Caen-la-mer souffre d’une faiblesse
structurelle endémique de ses ressources depuis sa création en 2003. Pour n’avoir pas porté
son taux de taxe professionnelle au taux moyen des agglomérations françaises, pour avoir
refusé trop longtemps la création d’une fiscalité sur les ménages, il lui manquait, dès 2005, 5
millions d’euros par an pour boucler son budget. Elle ne s’en sortait que par des artifices,
une conjoncture favorable et des recettes de taxe professionnelle supérieures aux
prévisions. J’ai alerté le conseil communautaire dès mon arrivée aux responsabilités en 2008.
J’ai obtenu de longue lutte l’instauration d’un impôt additionnel avec seulement deux voix
de majorité, j’ai fait voter en 2012 une augmentation indispensable de cette recette après
que le Président Sarkozy a supprimé la taxe professionnelle, principale ressource des
communautés d’agglomération. Cette augmentation d’impôts, qui reste raisonnable au
regard des autres agglomérations de notre strate, a permis comme le montre l’audit de
redresser l’épargne brute de Caen-la-mer de plus de 8 millions d’euros en 3 ans. Le gel des
dotations de l’Etat en 2010 puis leur forte baisse à partir de cette année créent une situation
nouvelle et préoccupante à Caen-la-mer comme dans de nombreuses collectivités. Nous
avions anticipé ces contraintes externes et j’avais indiqué qu’il faudrait renégocier le pacte
financier entre les communes, car l’agglomération redistribue trop à chacune d’entre elles
par rapport à ses recettes.
L’autre fragilité de Caen-la-mer tient aux équipements transférés en 2003 par la ville de
Caen, qu’ils soient dans un état lamentable comme l’Ecole d’Art ou le Stade Nautique, ou
bien dans un état préoccupant comme la Bibliothèque centrale. L’Ecole d’Art fut reconstruite
sous le mandat de Luc Duncombe. C’est lui aussi qui a engagé le projet de BMVR, qui l’a fait
inscrire judicieusement dans le contrat de projet État-Région 2007-2013. Il avait avant nous
tenté, sans succès, de rénover ou de reconstruire le stade nautique. Après une mise en
demeure de fermeture de la commission de sécurité, nous n’avions d’autre choix que
d’engager ce nouveau chantier. Peut-on imaginer de refuser l’apprentissage de la natation à
toute une génération ? Tous ces dossiers ont, je le rappelle, été votés à la quasi-unanimité
par le conseil communautaire. De surcroît, ils ont été engagés avant la suppression de la taxeprofessionnelle et bien sûr avant la réduction des dotations. Cet effort de remise à niveau
des équipements de l’agglomération est en cours d’achèvement. Il est évident que le mandat
qui s’ouvre doit être considéré à l’agglomération comme un mandat de récupération.
Ces conditions nouvelles et pénalisantes pour les collectivités appellent une stratégie
nouvelle. La renégociation du pacte financier entre les communes s’impose. L’agglomération
ne peut pas redistribuer autant à chacune d’entre elles. On n’échappera sans doute pas à
une augmentation de l’impôt communautaire, je l’avais indiqué pendant la campagne
électorale. L’attractivité de Caen est à ce prix. Pendant les six dernières années, Caen-la-mer
s’est remise en mouvement grâce à un projet d’agglomération ambitieux mais réaliste ; je
crains que derrière les propos alarmistes de M. Bruneau ne s’annonce une politique de
renoncement, c’est-à-dire de recul de Caen-la-mer.


« Page précédentePage suivante »